Magazine Cinéma

RABBITLAND de Ana Nedeljkovic & Nikola Majdak Jr

Par Fredmjg @FredMJG
©  Film House Bas Celik

© Film House Bas Celik

Don’t worry, etc etc.

A Rabbitland, utopique contrée, les lapins y sont heureux. Tant de bonheur les a rendu tous sont aussi roses qu’un éléphant. Logique. Rabbitland est une démocratie.

A Rabbitland, une voix off persuasive nous le martèle pince sans rire, les lapinous vivent dans la joie de l’inertie. Surtout quand ils vont voter. Jour après jour.

Découvert sur Arte à l’occasion d’un Court-circuit, Rabbitland* du duo Ana Nedeljkovic** & Nikola Majdak Jr***, cauchemar animé réalisé en 2012 sur une musique de Dusan Petrovic, est une parodie grinçante d’un système si souverain qu’il confine à l’absurde. Le rose criard des petits personnages décervelés et solitaires, confinés dans un monde exsangue, nous refile tant le bourdon que souterrainement émerge l’idée de passer de l’autre côté de la force et de ricaner toute la journée comme une fille perdue. Voire de regarder les œuvres complètes des lapins crétins en boucle.

Nota bene à l’attention des esprits chagrins : inutile d’espérer qu’une corde soit fournie à la fin de la vision de ce petit court discordant ; si cela était, elle ne vous serait d’aucun secours puisqu’à coup sûr, faite de pâte à modeler.

Répétez plutôt après moi : Happy ! Happy ! Happy ! Hap

* Ours de verre du meilleur court dans la catégorie « Generation 14plus » à la Berlinale 2013.
** A consulter : le site de Ana Nedeljkovic
** A voir : Rabbitland, le dessous des cartes. Interview des réalisateurs.

*****


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredmjg 3138 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines