Magazine Maladies

Asthme, médecines douces

Publié le 03 mars 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet


aerosoltherapieL’asthme est une maladie respiratoire invalidante qui nécessite une prise en charge médicale et un traitement de fond au long cours.

Les médecines naturelles ne permettent pas et ne doivent pas remplacer le traitement classique prescrit par le pneumologue. Elles permettent toutefois, d’améliorer le confort du patient car ces thérapies traitent toutes les composantes de l’asthme (action bronchique, mais aussi action sur le psychisme et l’anxiété , action sur la composante allergique…). Elles permettent donc une prise en charge plus globale de la maladie

Pour bénéficier d’un accompagnement de l’asthme par des médecines naturelles, il est indispensable de consulter un médecin homéopathe qui est formé à toutes ces thérapies.

Oligothérapie SelectAfficher

oligothérapie

En prévention des crises, sont parfois prescrits en traitement de fond: Oligosol® Manganèse et Oligosol® Soufre (1 ampoule par jour en alternance)

Homéopathie SelectAfficher

Prévention

  • Santa Herba (Laboratoire Lehning®) 10 gouttes 3/jour.
  • Poumon histaminum 15CH 5 granules tous les soirs.
  • Pulmine D8 et Diaphragme D8. Prendre une ampoule en sublingual un jour sur 2 en alternance
  • Histamine D8 Prendre une ampoule en sublingual un jour sur 2 si allergie

bandeau-homeo

Traitement adjuvant de la crise

Attention, à donner en association avec les médicaments de la crise prescrits par votre médecin! Prendre 3 granules toutes les 10mn jusqu’à cessation de la crise.

  • Poumon histamine 15CH dans tous les cas.
  • Arsenicum album  9CH si la crise se déclenche surtout la nuit (entre 0 et 3h du matin). Se sent mieux debout à marcher ou assis, sensation de brulures dans la poitrine. Exténué après la crise. Crise d’asthme déclenchées suite à un eczéma apparemment guéri
  • Chamomilla 9CH si particulièrement irritable et cholérique pendant la crise
  • Natrum sulf 9CH si les crises sont aggravées par temps humide, le froid ou la fatigue. Crises du matin.
  • Dulcamara 9CH si la crise est déclenchée par temps de pluie
  • Ignatia 9CH si crises déclenchées après une contrariété
  • Nux vomica 9CH: Si les crises sont déclenchées après un repas
  • Aralia racemosa: la crise survient dès le coucher. Ecoulement nasal abondant aqueux, excoriant…
  • Kalium iodatum: crise entre 2h et 5h du matin

bandeau-homeo

En fonction des cas

  • Ipeca 9CH si nauséeux, poumons encombrés de mucus, sifflements dans la poitrine. N’arrive pas à expectorer. Se sent mieux à l’air frais. A associer avec Blatta orientalis 9CH
  • Antimonium tartaricum 9CH avec ronflements dus au mucus présent dans la poitrine (absence d’expectoration)
  • Pulsatilla :si tempérament affectueux et dépendant. Supporte très mal les pièces confinées. Se sent mieux à l’air libre.
  • Sambuscus 4CH
  • Cuprum metallicum 9CH si le spasme domine
  • Drosera 9CH si toux quinteuse prédomine
  • Phosphorus 9CH en cas de sensation de chaleur dans la poitrine
  • Kalium carbonicum 9CH avec douleurs piquantes dans la poitrine avec expectorations grises perlées (comme des billes de tapioca).Gêne respiratoire entre 2 et 4 heures du matin. La personne est obligée de s’assoir, thorax incliné vers l’avant, les coudes posés sur les genoux.
  • Medorrhinum: crises survenant exclusivement pendant la journée. Les crises s’atténuent couché sur le ventre, langue pendante.

Lithothérapie SelectAfficher

lithotherapie

Les roches permettent une aide précieuse en traitement de fond de l’asthme car elles permettent une prise en charge globale de la maladie. Elle traitent le terrain allergique, ont une action sur le spasme bronchique et agissent sur l’anxiété.

Dans tous les cas

  • Pyrosulite D8  , par son manganèse régulent le terrain allergique. Prendre une ampoule tous les soirs
  • Azurite D8, par son cuivre agit sur le spasme bronchique au long cours. Prendre une ampoule tous les soirs
  • Olivenite D8, associant cuivre et arsenic est la roche la plus adaptée chez le malade asthmatique car cette roche régule la mobilité des bronches, tout en agissant en même temps sur le terrain anxieux et allergique par son arsenic. Prendre une ampoule tous les soirs

En cas de surinfection bronchique

Les roches sont aussi très utiles en cas de surinfection bronchique, d’autant plus que les sirops antitussifs sont contre indiqués (risque de dépression respiratoire) et que les fluidifiants sont déconseillés en raison de leur absence d’efficacité dans la maladie asthmatique

  • Chalcopyrite aurifère D8 : prendre une ampoule le matin, 10 jours par mois
  • Or natif D8 et Argent natif D8: prendre une ampoule de chaque, matin et soir dans les périodes d’infection ORL ou bronchiques pour accompagner les autres traitements et stimuler le système immunitaire

Phytothérapie SelectAfficher

tisane-fleur

On ne peut pas soigner une crise d’asthme par les plantes. Même si historiquement on utilisait de la poudre de datura, ou des cigarettes en contenant pour soigner la crise d’asthme.

Les béta-2 agonistes ou les nouveaux antileucotriènes, plus rapides et plus efficaces, n’ont pas d’équivalents en phytothérapie.

Par contre les plantes médicinales sont d’une grande utilité pour contrôler l’évolution de la maladie asthmatique (traitement de fond).

Plantes anti-allergiques, anti-inflammatoires

  • Plantain (Plantago major): C’est une plante majeure dans le traitement de l’asthme allergique. Le plantain est anti-inflammatoire et anti-allergique. Posologie : 30 à 60 gouttes de teinture mère par jour, à diluer dans un grand verre d’eau ou infusion prolongée (20 minutes au moins) de 100 g de feuilles de plantain par litre d’eau ou Plantain Arkogélules®: 1 gélule 3 fois par jour.
  • Gingembre: Le gingembre possède un pouvoir anti-inflammatoire. Teinture alcoolique de gingembre : équivalant à 1 g de rhizome en 4 prises. Pour un effet moindre, on préconise le thé de gingembre : 1 à 2 cuillerées à café de gingembre râpé dans 1/2 litre d’eau très chaude, laisser infuser une dizaine de minutes, le récipient couvert : une tasse 3 à 4 fois par jour. On peut aussi utiliser le jus de gingembre directement dans la boisson ou sous forme de sirop. Précautions d’emploi: le gingembre qui peut provoquer une irritation gastrique chez certains sujets. Gingembre Arkogélules®…
  • Ronce (Rubus suavissimus). La ronce sucrée de Chine est anti-inflammatoire par son contenu en tanins
    médicinaux, et l’expérience a prouvé qu’elle était antiallergique, donc utile pour soigner l’asthme quand la composante allergique est importante. Le gout sucré des feuilles est dû principalement à la présence d’un hétéroside, le ruboside ou rubusoside. Le ruboside ou rubusoside est 200 à 300 fois plus sucrant que le saccharose (sucre ordinaire), mais apporte très peu de calories, à la manière du stévia. L’extrait aqueux de Rubus suavissimus n’est pas que sucrant, il aussi antiallergique (utilisé comme tel au Japon). L’expérience montre que c’est un antihistaminique mais qu’il n’a pas d’effet sur la synthèse des prostaglandines E2. Les Chinois utilisent surtout les feuilles de Rubus suavissimus pour faire un thé sucré. Précautions d’emploi: le contenu en tanin peut induire de la constipation.
  • Boswellia Serrata: Le Boswellia, encore appelée oliban ou encens est une plante originaire d’Afrique ou d’Asie, connue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Le principal composant actif est l’acide boswélique.
    Cette plante a fait l’objet de plusieurs études qui ont révélé une efficacité dans les maladies inflammatoires
    comme l’arthrite, les colites ulcéreuses et l’asthme. On utilise la résine de cette plante
    La posologie constatée est de 150 à 200 mg 3 fois par jour d’extrait contenant au minimum 60% d’acides boswéliques. 4 à 8 semaines peuvent être nécessaires pour en ressentir les effets thérapeutiques.
    Contre-indication : Grossesse.
    Les études cliniques ont montré que chez les patients asthmatiques prenant du Boswellia durant 6 semaines, les symptômes avaient diminué de façon notable dans 70% des cas. Il semble que la résine de Boswellia inhibe la synthèse métabolique de certaines substances pro-inflammatoires, notamment les leucotriènes qui interviennent spécifiquement dans la bronchonstriction.

Plantes antispasmodiques

Thym, gingembre, aubépine, mélisse, lavande, eschscholtzia, hypericum, tilleul.

L’asthmatique est souvent une personne un peu angoissée, anxieuse, ayant du mal à s’endormir. L’expérience prouve qu’un hypnotique léger fait souvent diminuer la fréquence des crises d’asthme du milieu de la nuit.

Posologie : 2.5 à 5 g pour ¼ à ½ litre d’eau par jour. Il convient de pratiquer une fenêtre thérapeutique tous les trois semaines pour éviter les phénomènes d’accoutumance

Plante bronchodilatatrice

ephedra-sinica
Ephedra sinica est utilisée dans la médecine chinoise depuis 5 000 ans. Les parties utilisées sont surtout les feuilles et la tige. La médecine chinoise traditionnelle l’utilise contre l’asthme et les crises de bronchite aigues.
Dans les pays occidentaux, c’est comme énergisant qu’on utilise l’éphedra, pour perdre du poids. De nos jours, Ephedra sinica est considérée en Europe comme obsolète, même chez les médecins avec une orientation phytothérapeutique.
Précautions d’emploi: Son caractère stimulant peut provoquer une augmentation de la pression artérielle et une augmentation ou irrégularité des battements cardiaques sur une période de consommation prolongée. Les complications peuvent alors causer des hémorragies cérébrales, des arythmies cardiaques pouvant déboucher sur des arrêts cardiaques.
L’usage prolongé peut induire anxiété, tremblements et insomnies.

Euphorbe

euphorbe
L’euphorbe (Euphorbia hirta) est surtout utilisée en Afrique.

La plante entière fraîche est utilisée en décocté comme antiasthmatique, dans les bronchites et maladies respiratoires. Mais dans un grand nombre de pays tropicaux, on utilise cette plante comme antidiarrhéique et antiamibien.

Elle est principalement utilisée pour ses vertus anti-asmathique au Burkina Faso, au Nigeria et dans plusieurs pays d’Asie

Gemmothérapie SelectAfficher

rp_bourgeon.jpg
La gemmothérapie utilise des produits de macération des parties embryonnaires des plantes.

Les bourgeons, les jeunes pousses, les radicelles sont macérées dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine pour d’obtenir un macérât glycériné.
Les macérâts glycérinés de plantes sont utilisés purs ou dilués le plus souvent au dixième (1D). Leur principal intérêt est qu’ils sont utilisables chez l’enfant à partir de 30 mois.
On recommande de prendre les gouttes de macérât glycériné au milieu d’un repas, en cure de 3 semaines avec une semaine d’arrêt, et ce, de préférence, pendant 3 mois minimum.
Les macérâts glycérinés de plantes peuvent aussi être pris en entretien, une semaine par mois.

Mg du système nerveux central

  • Les bourgeons d’aubépine Crataegus oxyacantha Bg Mg1DH (aubépine) sont intéressants en cas d’asthme nerveux
  • Viburnum lantana  Bg Mg1DH (Viorne mancienne) exerce une action sédative sur le système nerveux végétatif pulmonaire et permet de lever le spasme bronchique.

Ce traitement peut être donné aux jeunes enfants comme aux adultes à la posologie de 1mg/Kg/jour chez l’enfant et 50 à 100 gouttes de chaque par jour pour un adulte.

Mg antihistaminique

Desmodium Bg Mg1DH: Anti-anaphylactique, antiasthmatique et antispasmodique par diminution de la libération d’histamine et de spasmogènes aux niveaux intestinal et pulmonaire. Prendre 1 à 2 cuillère à café/jour pendant 1 mois.

Mg à tropisme pulmonaire

  • Abies pectinata Bg Mg1DH (Sapin pectiné): Excellent trophique pulmonaire. Il est aussi indiqué chez les enfants ayant des petits retards de croissance par une action ostéoblastique (croissance de l’os)
  • Viburnum lantana Bg Mg1DH (Viorne lantane): Sédatif du système nerveux végétatif pulmonaire et inhibe le spasme bronchiolaire. Elle est principalement indiqué en cas d’asthme, de bronchites asthmatiformes et de bronchiolites. En cas de bronchites asthmatiformes plus chroniques et obstructives, on peut l’associer avec Rubus fruticosus  Mg1DH (Ronce)

Mg anti-inflammatoire

  • Bourgeons d’églantier: Rosa canina Bg Mg1DH pour agir sur l’inflammation bronchique. 50 gouttes matin et soir
  • Bourgeons de cassis: Ribes nigrum Bg Mg1DH. Les extraits de bourgeons de cassis, anti-inflammatoires, possèdent un effet thérapeutique qui rappelle celui des corticoïdes, mais sans en avoir les effets secondaires.
    On peut les utiliser au long cours par cure de plusieurs semaines aussi bien chez l’enfant que
    l’adulte. Ribes nigrum bourgeons macération glycérinée 1 D : 50 à 100 gouttes par jour reparties en 2 à 3 fois

Aromathérapie SelectAfficher

Précautions préalables avant d’utiliser les huiles essentielles:

interdit-femme-enceinte
Avant d’utiliser pour la première fois une ou plusieurs huiles essentielles, il faut dépister une intolérance ou une allergie. Avant d’appliquer une HE sur la peau, et principalement quand il s’agit d’un enfant, faire un test: sur la face interne de l’avant bras, appliquer quelques gouttes du mélange avant de l’utiliser. En cas d’allergie ou d’intolérance, apparaîtront rapidement rougeur et démangeaisons. Dans ce cas, ne pas faire le traitement.

Eviter toute exposition solaire dans les 3 heures qui suivent l’application d’une ou de plusieurs huiles essentielles sur la peau. Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Formule à appliquer sur le thorax

  • HE Abies sibirica
  • HE Petit grain bigaradier
  • HE Artemisia dracunculus

2 gouttes de chaque à diluer dans une huile végétale. Mélanger. Appliquer ce mélange sur le thorax. Répéter toutes les 30 minutes si besoin.

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

La sélection de votre pharmacien

asthme naturel selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: mar 3, 2015 @ 7 h 58 min


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte