Magazine High tech

Google souhaite devenir un opérateur de téléphonie mobile

Publié le 03 mars 2015 par _nicolas @BranchezVous
Google souhaite devenir un opérateur de téléphonie mobile

Sundar Pichai, vice-président responsable notamment d’Android, a dévoilé cette semaine que Google avait l’intention de s’allier avec un ou plusieurs opérateurs américains afin d’offrir ses propres services mobiles.

Essentiellement, le plan de match de Google est ainsi de devenir un MVNO (ou opérateur de téléphonie mobile virtuel), soit un fournisseur de services mobiles qui ne possède pas de fréquences ni d’infrastructure propre à son entreprise.

«Nous aurons quelque chose à annoncer au cours des prochains mois.»

Par conséquent, bien que les ambitions de Google semblent loin derrière celles des Verizon et AT&T de ce monde, l’arrivée de ce nouveau joueur pourrait avoir des implications importantes sur le marché de la téléphonie mobile – tel que le démontre Virgin Mobile, l’un des plus importants MVNO à l’échelle internationale.

«Notre objectif est de pousser un ensemble d’innovations afin que les gens voient ce que nous faisons et que l’ensemble de l’écosystème puisse les adopter», a affirmé Pichai, annonçant que l’entreprise souhaitait explorer ce marché lors du Mobile World Congress.

«L’approche d’Android et de tout ce que nous faisons est d’offrir un écosystème, et [un tel réseau mobile aurait] les mêmes attributs. Nous avons toujours essayé de pousser l’enveloppe avec des innovations matérielles et logicielles», a déclaré Pichai à TechCrunch. «Nous souhaitons ainsi expérimenter dans ce contexte. Nous n’avons pas l’intention de devenir un opérateur de réseau à grande échelle. Nous travaillons actuellement en partenariat avec d’autres opérateurs. Nous aurons quelque chose à annoncer au cours des prochains mois.»

Malgré que Pichai tente de minimiser les implications de son entreprise, progressivement, Google est susceptible d’étendre ses activités mobiles comme elle l’a fait avec son service Internet à fibre optique, Google Fiber. L’entreprise californienne a notamment demandé à la FCC il y a quelques semaines l’autorisation de tester aux États-Unis des communications sans fil à ultra haute fréquence. Sans compter que des rumeurs de pourparlers entre la société, Sprint et T-Mobile circulent sur la Toile depuis janvier.

Lorsque l’on garde en tête l’expérience Nexus, la gamme de téléphone conçue par Google en partenariat avec divers fabricants mobiles, difficile de ne pas voir un certain potentiel derrière le nouveau projet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine