Magazine Culture

Alors voilà, les 1001 vies des urgences : belle plongée dans l'intimité d'un hôpital!

Publié le 03 mars 2015 par Filou49 @blog_bazart
03 mars 2015

1001 viesPour l'hypocondriaque que je suis, passer quelques temps en imsersion totale dans un service de médecine générale d'un hôpital  peut vite se réveler être assez anxiogène, comme peut d'ailleurs l'être toute oeuvre  qui touche de près de loin aux malades et à la maladie.

Et pourtant, je ne cesse depuis quelques mois de me faire une cure de blouse blanches grâce à plusieurs oeuvres cinématographiques ou littéraires. En effet, Après l'excellent Hippocrate , puis Palladium et Bon Rétablissement en fin d'année dernière, je me suis plongé dans un livre autre l'hôpital en toile de fond, par le biais du premier livre d'un certain Baptiste Beaulieu.

J'avais parlé de Baptiste Beaulieu la semaine passée lors du billet concours pour vous faire gagner son livre, "Alors voilà, les 1001 vies des urgences".  Ce jeune interne en médecine d'une trentaine d'années en stage dans le sud-ouest de la France, décidé en novembre 2012, de créer le blog « Alors voilà ».

Son but : réconcilier les soignants et les soignés en racontant, avec humour et sensibilité, l'incroyable réalité de l'hôpital.

Le succès est immédiat et le blog compte, à ce jour, 2 millions de lecteurs. Ce blog est devenu un livre grand format puis en version poche, un livre, riche en anecdotes inédites, que  j'ai eu de la chance de lire grâce à la sélection du mois de février du Livre de Poche.

"Alors voilà" est un livre très sympathique et estimable déjà sur le papier, puisqu'il se propose de nous montrer le point de vue des médecins de façon très drôle et souvent assez pathétique.

On voit ainsi à quel point les services d'urgence des hôpitaux peuvent être peuplés de médecins et autres intervenants aussi passionnés. Se nourrissant de situations vécues par lui ou par ses collègues, Baptiste Beaulieu passe l'hôpital au scalpel, et plutot pour rester dans la métaphore hospitalière, au scanner.

Alors voilà, les 1001 vies des urgences : belle plongée dans l'intimité d'un hôpital!

Par ses histoires souvent amusantes,  parfois plus tragiques, Beaulieu restitue tout le théâtre de la Comédie humaine à travers ce miroir grossissant que sont les urgences d'un hôpital.

Le livre dévoile une facette de l’hôpital qu'on préfère souvent cacher aux patients. L'humour est parfois un peu cynique et glacant mais inhérent du milieu, car assez nécessaire pour supporter la souffrance et la mort au quotidien.

Tentative réussie donc, il est juste dommage que sur la longueur, le livre lasse un peu, et ressemble un peu trop à un catalogue de cas et ressemble un peu  à des« perles de métier » comme on en voit souvent, alors que le livre pourrait être plus amibitieux et tenter d'aller vers une réflexion plus générale sur le système hospitalier.

Malgré cette réserve, "Alors Voilà" reste une lecture particulièrement plaisante à suivre, tant ces récits de vie sont plein d'humanité et d'humour, deux caractéristiques qu'on ne peut raisonnablement pas bouder en ces temps actuels.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine