Magazine Voyages

5 choses à faire à Georgetown

Publié le 28 février 2015 par Svelsyn @PtiVoyageurs

Georgetown est une escale obligée pour tout voyageur qui se rend à Penang. Prenez au moins deux jours pour découvrir cette ville incroyable qui offre un concentré d'Asie du Sud-Est.

Georgetown offre vraiment un aperçu de toutes les religions de Malaisie ; monuments bouddhistes, musulmans ou hindous coexistent dans tous les quartiers de la ville. On peut même voir des églises chrétiennes, héritage des colonisations anglaises ou hollandaises. " Georgetown est une ville extraordinaire, une ville pour les aventuriers et les explorateurs, pour les marins et les commerçants, pour les combatifs et les romantiques... ".

Kek Lok Si, le temple de la Félicité Suprême

Sur les hauteurs d'Air Hitam, à l'extérieur de la ville, il faut absolument se rendre au temple Kek Lok Si, l'un des plus grands temples bouddhistes d'Asie du Sud Est. Construit en 1890, le temple de la Félicité Suprême est une emblème du pays, au même titre que les tours Petronas. L'endroit paraît un brun artificiel à cause des nombreuses boutiques de souvenirs installées partout dans le temple.

Au sommet de la colline, il y a une petite pagode entourée de bancs qui représentent les douze animaux du zodiaque chinois. Et ici la vue sur la ville de Georgetown est incroyable. On prend mieux la mesure de cette ville qui pourtant ne compte que 300 000 habitants.

Se perdre dans les rues du vieux centre et admirer les shophouses

Ces boutiques familiales sont encore le principal pilier du tissu urbain dans de nombreuses métropoles d'Asie. Elles sont construites sur un ou deux étages, le rez de chaussée abrite une échoppe. La partie boutique située en retrait laisse un petit passage sous arcade pour permettre aux clients de flâner devant les étales. Les shophouses sont souvent construits en rangs très serrés, dans un alignement parfait avec la chaussée. Ces petits commerces de détail, perdus au milieu des gratte-ciels et des grandes enseignes sont typiques des villes d'Asie du Sud Est.

Georgetown est certainement la ville de Malaisie où ses trésors d'architecture sont le mieux conservés, promener vous au hasard des rues et laissez vous envoûter par le magie de cette ville classée à l' UNESCO.

Se ballader dans Little India

Little India et ses rues commerçantes très animées avec leurs petites échoppes de fringues et de babioles qui diffusent de la musique indienne à tue tête. Prenez le temps de vous arrêter dans l'une des nombreuses cantines qui bordent les trottoirs pour déguster un poulet tandoori ou un agneau tikka. Vous pourrez visiter de nombreux petits temples hindous, chinois ou thai : le Sri Maha Mariamman et son kovil coloré, le temple Han Jiang dans la pure tradition chinoise, et bien d'autres encore...

Pour s'y rendre : Little India couvre six pâtés de maisons entre lebuh Queen et lebuh Chulia. Facilement accessible à pied ou en bus (arrêt Mydin wholesale).

Visiter la mosquée de Capitaine Keling

La mosquée du Capitaine Keling est la plus grande mosquée historique de Georgetown. Coiffée de plusieurs dômes de style moghol, et d'arches de styles roman et mauresque, cette mosquée aux tons crèmes s'ouvre sur une salle de prière impressionnante qu'il est possible de visiter à certaines heures de la journée.

Horaires d'ouverture : de 13h à 17h et le vendredi du 15h à 17h

Pour s'y rendre : la mosquée se situe sur la Jalan Kapitan Keling à deux cent mètres de Little India. Facilement accessible à pied ou en bus (stations Opps Yap Temple ou ET Real Estate).

Manger de la cuisine française

Vous me direz, mais pourquoi venir à Penang pour manger français ? Oui c'est vrai, cela n'a pas de sens. Mais pourtant, après plusieurs semaines à ne manger que du riz frit et du poulet, j'étais bien content de tomber sur un restaurant qui servait de la cuisine française. Pour trouver ce restaurant, il faut quitter le centre historique de la ville et se rendre au café La France sur Jalan Irrawadi, dans un foodcourt qui réunit restaurants et bars, fréquenté essentiellement par le jeunesse. Bon alors finalement, les plats n'ont pas grand chose à voir avec ce que nous connaissons. J'ai commandé un goulash, très bon, mais il n'avait rien de commun avec ceux que j'ai pu manger avant. Ici le sésame, c'est la pain, on vous sert un petit panier de pain. Une baguette industrielle certes, mais du pain. Rarissime en Malaise, et croyez moi, ça fait du bien.

Par Paul Engel pour Petits Voyageurs


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Svelsyn 2277 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine