Magazine Société

Des crêpes noirs pour dénoncer la nouvelle organisation territoriale

Publié le 10 juin 2015 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Les panneaux d’entrée de plusieurs communes rurales des Vosges et de Moselle arborent un crêpe noir depuis quelques jours. Les élus de celles-ci entendent dénoncer par cette action symbolique la mise sous tutelle de leur commune par des intercommunalités disproportionnées dans le cadre de la loi NOTRe qui doit être votée en seconde lecture par l’assemblée nationale française en juillet.

Cette loi prévoit en effet de relever le seuil minimal pour former une intercommunalité de 5 000 à 20 000 habitants. En Moselle, par exemple, one ne devrait alors plus que compter 17 intercommunalités contre 33 actuellement. Les communes, échelon de proximité par excellence, risquent de perdre leurs libertés et de nombreuses compétences. Le mode de scrutin universel supra communal introduit par les députés en première lecture de la nouvelle loi pourrait par ailleurs aboutir à des cas où des communes ne seraient plus représentées au sein de leur intercommunalité, aggravant de fait la marginalisation des petites communes. Les intercommunalités seront de même davantage politisées au détriment de l’intérêt général.

Les rubans noirs entourant les panneaux ont été particulièrement remarqués du côté de Plombières-les-Bains, aux Voivres et à La Salle près de Saint-Dié-des-Vosges, ainsi qu’à Dabo, Ay-sur-Moselle, Réchicourt-le-Château, Basse-Ham, Saint-Louis, Rezonville, Vahl-Ebersing, Donnelay, Ley, Delme, Rémilly et Solgne.

A noter enfin qu’une grande manifestation d’élus ruraux est prévue le mardi 16 juin 2015 à Metz.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine