Magazine Société

Migrants : point de la situation et des besoins au 10 juin

Publié le 10 juin 2015 par Asse @ass69014555

Situation des migrants et des demandeurs d'asile

Depuis leur évacuation, nous militons pour que les migrants de La Chapelle qui sont chassés depuis des jours de la place de l'église Saint-Bernard à la Halle Pajol - et sont aujourd'hui temporairement abrités au Bois d'Ormoy - bénéficient d'un hébergement nocturne et d'un lieu d'accueil en journée suffisamment longtemps pour que :

  • nous puissions les alimenter au calme, dans de bonnes conditions
  • Yannick le Bihan, coordinateur Régional Ile-de-France de Médecin du Monde que nous avons contacté, puisse intervenir pour soigner efficacement les cas de gale détectés et à procéder aux soins indispensables
  • les avocats d'associations telles que la LDH (Ligue des Droits de l'Homme, Gitsi...) puissent les informer de façon exhaustive sur leur droits et qu'ils puissent choisir de manière éclairée comment organiser leur avenir

Cette solution s'organise en ce moment même.

Même si nous regrettons amèrement que les vœux d'évacuation du camp de La Chapelle votés part les municipalités du XVIIIe et du Xe n'aient pas été assortis de toutes les prises de garanties concernant l'hébergement de toutes les personnes qui s'y trouvaient ; même si nous condamnons la trop longue absence de réaction des élus municipaux de la majorité présidentielle qui a cautionné les violences du 8 juin à la Halle Pajol, il faut aujourd'hui se saisir des propositions faites pour que la situation des migrants de la Chapelle - et celles des migrants partout en France - évolue très rapidement dans le respect de la Liberté, de l'Égalité et de la Fraternité qui doit redevenir la devise de notre pays.

La mairie du XVIIIe nous a donné son accord verbal dont nous vous donnerons les détails dès qu'ils nous confirmés par écrit.

Besoins des migrants et des demandeurs d'asile

En attendant que la mairie du XVIIIe mette à disposition une salle comme elle l'a promis, nous avons distribué hier soir le dernier repas en plein air. En effet, les interventions croisées de particuliers et d'associations ont généré un afflux de denrées alimentaires aussi généreux qu'anarchique et, en l'absence de moyens de conservation satisfaisant, nous avons de sérieuses craintes sur la qualité des denrées distribuées.

Nous appelons donc tout ceux qui veulent soutenir les migrants du Pont de la Chapelle à nous aider.

Vous le savez, nous fonctionnons grâce à la revalorisation des invendus alimentaires et aux dons matériels d'entreprises et de particuliers.

Plutôt que de collecter des denrées ou du matériel d'hygiène, nous préférons des dons manuels qui nous permettent d'acheter ce que nous n'obtenons pas gratuitement à des entreprises d'insertion et des grossistes. Par exemple, des compléments de fruits qui nous sont vendus entre 0,30 et 0,70 € le kg. Des produits d'hygiène comme les kits brosses à dents/tube de dentifrice qui nous sont vendus 0,32 €. Etc.

Il va y avoir comme toujours d'autres besoins tels que les sous-vêtements, les chaussettes. Si vous en disposez et souhaitez nous en remettre, vous pouvez nous contacter par email (objet dons) en précisant un numéro de téléphone. Nous avons aussi des fournisseurs qui proposent des tarifs très très concurrentiels.

C'est en mutualisant les dons citoyens que nous parvenons à en décupler la valeur et l'efficacité auprès de ceux qui en ont besoin.

Nous tenons à remercier vivement ceux qui ont déjà répondu à nos appels aux dons et ceux qui le feront dans les jours à venir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Asse 15025 partages Voir son profil
Voir son blog