Magazine Science & vie

La mission archéologique franco-marocaine d’Igîlîz reçoit le Grand Prix d’Archéologie 2015

Publié le 10 juin 2015 par Jann @archeologie31

La Fondation Simone et Cino del Duca, créée en 1975,  œuvre en France et à l’étranger dans le domaine des arts, des lettres et des sciences par le moyen de subventions et de Prix attribués chaque année sur proposition des Académies.
Ainsi, cette année, Le Grand Prix d’Archéologie 2015 a été décerné à la mission archéologique franco-marocaine d’Igîlîz (Maroc), dirigée par Jean-Pierre Van Staëvel (Orient et Méditerranée, textes - archéologie – histoire, UMR8167, CNRS / Université Paris-Sorbonne Paris IV / Université Panthéon-Sorbonne Paris 1, École Pratique des Hautes Études / Collège de France), Ahmed S. Ettahiri (Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine) et Abdallah Fili (Université d’El Jadida), pour l'ensemble des travaux réalisés sur le site d'Igîlîz (Maroc).
La mission archéologique franco-marocaine d’Igîlîz reçoit le Grand Prix d’Archéologie 2015 Vue générale des vestiges de l’ensemble résidentiel de la Mhadra (XIIe siècle).  Igîlîz, Jbel central. Source: Casa de Velazquez
Le site d'Igîlîz a été découvert en 2004 par A. Fili et J.-P. Van Staëvel. C'est un haut-lieu de l’histoire du Maroc médiéval. En 1120, un grand mouvement religieux et tribal y voit le jour: la réforme Almohade. La révolte embrasera tout le sud du pays et aboutira à la constitution de l'Empire Almohade, le plus grand qu'ait connu le Maghreb.
La mission archéologique a ainsi cherché à étudier les débuts du mouvement almohade sur la montagne d'Igîlîz.
Les fouilles faites en 2009 ont mis au jour un grand ensemble architectural avec, au sein d'un puissant système défensif, une résidence d'aristocrate, deux mosquées, des lieux de pèlerinage et plusieurs quartiers d'habitation.
Leur étude, a permis de mieux comprendre le quotidien des dévots, paysans et guerriers au XIIème siècle.
Le programme archéologique La montagne d’Igîlîz
Depuis 2009, il est mené dans un cadre coopératif franco-marocain, sous les tutelles de la Casa de Velázquez à Madrid et de l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine à Rabat.
Il bénéficie d’une allocation du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, ainsi que de financements des laboratoires de recherche suivants:
  • Orient et Méditerranée (UMR 8167, CNRS / Université Paris-Sorbonne Paris IV / Université Panthéon-Sorbonne Paris 1, École Pratique des Hautes Études / Collège de France),  
  • Archéozoologie, archéobotanique : Sociétés, pratiques et environnements (UMR 7209, CNRS / MNHN) 
  • Histoire, Archéologie, Littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux (UMR 5648, CNRS / Université Lyon 2 / EHESS / ENS de Lyon / Université d’Avignon et des pays du Vaucluse / Université Jean Moulin Lyon 3). 

Le programme est aussi étroitement associé aux activités scientifiques du Laboratoire d’excellence Religions et Sociétés dans le Monde Méditerranéen (Labex RESMED), de l’Université Chouaib Doukkali à El Jadida, du Centre Jacques Berque à Rabat et de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).

Source:
  • CNRS: "Le Grand Prix d’Archéologie 2015 de la Fondation Del Duca décerné à la mission franco-marocaine Igîlîz"

Plus d'informations sur la mission archéologique:
  • Casa de Velazquez: "La montagne d’Îgîlîz et le pays des Arghen"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 109074 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine