Magazine France

A force de tant pencher à droite, le PS est en train de tomber dans la m… l’extrême droite.

Publié le 11 juin 2015 par Gédécé @lesechogaucho

A force de tant pencher à droite, le PS est en train de tomber dans la m... l'extrême droite.

A force de tant pencher à droite, le PS est en train de tomber dans la m… l’extrême droite.Puisque plus rien ne distingue à présent le PS des ripoublicains, que ce soit en matière sociale ou économique, payons nous donc le luxe de franchir allègrement la ligne rouge en rendant aux fauxcialistes la monnaie de leur discours lorsqu' il emprunte à la merde sa couleur... quand ce n'est pas l'odeur. je n'ai jamais été de ceux qui ont utilisé l'infamant sigle d'UMPS, mais puisque dans la partie adverse une certaine secte vallsienne bien droitière ne se gêne pas quant à elle pour mettre le FDG dans le même sac que le FN (héritant en cela de l'ex UMP ?), quand ce n'est pas pire (voir les pièces à conviction ci-dessous ¹), sans qu'une majorité moutonnière dans ce parti ne s'en émeuve outre mesure, arrêtons là nos scrupules et la voix de notre conscience pour dire tout haut ce que de plus en plus pensent tout bas dans le bon peuple de France à gauche du PS. je ne suis pas le seul à le dire, et certains journaux télévisés en ont fait leurs choux gras, il y a d'étranges similitudes entre l'évacuation de l'église Saint Bernard le (dont Hollande lui-même à l'époque disait qu'il s'agissait d'une décision choquante et qui ne réglait rien) et la manière dont les migrants ont été délogés de la Chapelle et de Pajol. Suite à la tribune de Cécile Dufot dans Le Monde (" les humanistes doivent relever la tête" , en effet !), celui qu'on nomme en gloussant dans le couloirs de Solférino Johnny (" allumer le feu "...) a cru bon d'avoir ce trait d'esprit (sic) d'une finesse sans égale :

" A moins que Cécile Duflot, qui est députée de Paris, ne propose tout simplement que dans sa circonscription, on regroupe tous les immigrants qui sont aujourd'hui dans les rues ".

C'est vraiment du même niveau de bêtise que ces nombreux trolls du FN qui, sur twitter ou sur mon blog, me répondent invariablement que si nous sommes aussi sensibles à la détresse de ces migrants, nous n'avons qu'à les prendre dans notre jardin. Il faut dire que Monsieur Le Guen a un passé qui n'est pas franchement gauchiste... Mais Daniel Vaillant, ancien ministre de l'intérieur sous Jospin et député de la 17ème circonscription de Paris va encore plus loin :

" Malgré le travail effectué par les associations, la Ville et l'État, un certain nombre d'organisations politiques cherchent une existence médiatique en incitant certains des migrants à dormir sur l'espace public, quitte à susciter un affrontement avec les forces de l'ordre. "

Ignoble, assurément. Plus globalement, on est quand même en droit de s'interroger, ne leur en déplaise, sur la manière catastrophique dont le gouvernement se saisit du dossier des migrants, sans logique ni stratégie à long terme. Chacun peut penser légitimement que ce problème dépasse le seul cadre national, mais pourquoi Valls s'est-il opposé (même si ce n'est pas la panacée pour quelqu'un qui milite comme moi, dans l'idéal, pour l'abolition des frontières) à ce que des pays européens se répartissent équitablement les migrants ? Ainsi, sur le dossier syrien en la matière, nous sommes bien en deçà de nos obligations. Et en matière de droit d'asile, nous sommes l'un des pays les moins généreux. Si le gouvernement voulait donner des gages médiatiques aux électeurs d'extrême droite, il n'agirait pas autrement... Sur un autre registre, après le social, l'économique. Nous avons déjà assisté cette semaine à la grosse commission que constitue les prétendues mesures pour l'emploi de Valls qui ne sont que des cadeaux sans contrepartie aux entreprises (que la droite et le Medef applaudissent d'ailleurs, c'est dire..). Mais dans la continuité de cette étrange gauchitude, voir ces gens se pavaner en souriant, si sûrs d'eux, en martelant qu'ils n'hésiteraient sûrement pas à utiliser le 49.3 encore et encore, pour faire passer leur grotesque loi Macron, quitte à s'assoir une fois de plus sans le moindre remord sur la démocratie, fut-elle représentative, voilà qui est révoltant. Qu'est-ce qui distingue à présent le PS de la droite, dont les mêmes s'offusquaient de ce déni de démocratie quand ils étaient dans l'opposition ? Réponse : rien. Et l'on en arrive à se voir soudain effleuré par l'idée effarante que finalement, quand on sait ce que l'on sait, que l'on voit ce que l'on voit, et que l'on entend ce que l'on entend, cet exemple pas si lointain n'est pas aussi inimaginable qu'on aurait pu le penser...

A force de tant pencher à droite, le PS est en train de tomber dans la m… l’extrême droite.

Et puis, Valls et Vienne... (bon ok, je sors).

¹ Souvenons nous des propos de Gérard Collomb, le maire de Lyon, quand il comparait Mélenchon à Pol Pot...

... de l'ignoble Carvounas, sniper vallsien pure souche qui comparait le PCF au FN parce qu'il avait été contrarié par les vœux de ce parti...

... rappelons nous aussi du dessin de Plantu, qui illustre fort bien ce courant de pensée, et dont j'apprends qu'il s'est encore distingué aujourd'hui par sa grosse commission. C'est vrai que rentrer en Érythrée, c'est une destination de villégiature et de loisir idéale....

... et plus récemment Hollande qui a comparé le discours de Marine Le Pen à un " tract communiste des années 70″

.... sans parler de tous ces militants et sympathisants du PS qui, fort de l'exemple de leurs valeureux dirigeants, nous renvoient à la moindre contrariété, faute d'arguments et acculés à leurs contradictions, aux heures les plus sombres de l'histoire soviétique.

ça commence à faire beaucoup...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 127381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte