Magazine Environnement

Santé : L'Agence de Sécurité Sanitaire alerte sur les dangers de la consommation d'insectes

Publié le 12 juin 2015 par Bioaddict @bioaddict
Devant l'engouement croissant pour la consommation d'insectes en Europe et en France, l'Agence française de sécurité sanitaire (ANSES ) vient de lister les risques potentiels pour la santé encourus par les entomophages.

La consommation d'insectes (entomophagie) fait partie de la culture alimentaire traditionnelle en Afrique, Asie, et Amérique latine. Et il est tout à fait possible qu'elle se développe en Europe ou elle bénéficie d'un intérêt croissant. C'est pourquoi l'Agence de Sécurité Sanitaire (ANSES) vient de rappeler que cette consommation n'est pas sans danger, et de faire l'inventaire des risques potentiels pour la santé véhiculés par les insectes sauvages ou élevés.

Des causes multiples d'intoxication

Ces dangers, précise l'ANSES, sont principalement liés à des substances chimiques (venins, facteurs antinutritionnels, médicaments vétérinaires utilisés dans les élevages d'insectes, pesticides ou polluants organiques présents dans l'environnement ou l'alimentation des insectes, etc.) ; à des agents physiques (parties dures de l'insecte comme le dard, le rostre, etc.) ; à des allergènes communs à l'ensemble des arthropodes (acariens, crustacés, mollusques, etc.) ; à des parasites, des virus, des bactéries et leurs toxines ou encore des champignons ; aux conditions d'élevage et de production, pour lesquelles il n'existe pas encore d'encadrement spécifique permettant de garantir la maîtrise des risques sanitaires, mais aussi le bien être animal. Et enfin ces dangers peuvent être liés à un mauvais conditionnement et à une mauvaise conservation.

Lancer rapidement des études scientifiques

Face à ces risques potentiels, dans un contexte d'incertitude et de manque de données scientifiques, l'ANSES recommande ainsi de lancer des études sur les sources de dangers potentielles ; d'établir, au niveau communautaire, des listes positives et négatives des différentes espèces et stades de développement d'insectes pouvant ou non être consommés; d'explorer la question du bien-être animal pour ces catégories d'invertébrés ; de définir un encadrement spécifique des conditions d'élevage et de production des insectes et de leurs produits permettant de garantir la maîtrise des risques sanitaires ; et enfin de fixer des mesures de prévention du risque allergique, à la fois pour les consommateurs et en milieu professionnel.

Prudence chez les consommateurs
En attendant la mise en place de normes spécifiques et d'un encadrement adapté, l'Agence recommande la prudence aux consommateurs notamment ceux qui présentent des prédispositions aux allergies, car les insectes et de nombreux arthropodes (acariens, crustacés, mollusques, etc.) possèdent des allergènes communs.

Hervé de Malières


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1610830 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog