Magazine Science & vie

De nouveaux outils pour explorer l'ancienne vie des momies de la culture Paracas

Publié le 15 juin 2015 par Jann @archeologie31
Des momies qui ont été mise au jour il y a presque cent ans fournissent de nouvelles informations sur les anciens mode de vie grâce au travail mené par le Laboratoire de Chimie Archéologique à L'université d'état d'Arizona.
A l'aide de nouvelles techniques en bioarchéologie et en biogéochimie, une équipe de bioarchéologues et d'archéologues a pu étudier les régimes alimentaires de 14 individus vieux de presque 2000 ans.
De nouveaux outils pour explorer l'ancienne vie des momies de la culture Paracas Momie Paracas. Source: NewHistorian
Les momies avaient été trouvées dans l'un des célèbres sites du Pérou: La Nécropole de Paracas de Wari Kayan, deux ensembles de sépultures au large de la côte sud.
La région a une histoire archéologique riche avec, notamment, des textiles complexes et d'énormes géoglyphes.
Avec le soutien du National Science Foundation, le professeur agrégé de l'Université d'Etat d'Arizona, Kelly Knudson, et ses collègues, tentent d'investir un domaine qui avait été négligé par la recherche bioarchéologique.
En plus de Knudson, l'équipe comprenait Ann H. Peters, Du musée d'archéologie et d'anthropologie de l'Université de Pennsylvanie, et d'Elsa Tomasto, de l'Université Catholique Pontificale du Pérou.
Les chercheurs ont utilisé des échantillons de cheveux, entre deux et dix échantillons pour chaque momie, en plus de deux artéfacts en rapport avec les cheveux, afin d'étudier les régimes alimentaires des anciens Paracas.
 Ils se sont concentrés sur les isotopes de carbone et d'azote dans l'analyse de la kératine afin de déterminer ce que mangeaient ces individus à la fin de leur vie.
Le régime alimentaire ne donne pas qu'un aperçu sur la santé, mais il indique aussi où les gens vivaient et voyageaient. Ce sont aussi des indices sur leur vie quotidienne en montrant si leur nourriture venait de l'agriculture, de la pêche, la chasse ou la cueillette
Ainsi, au cours des derniers mois de leur vie, les Paracas mangeaient principalement des produits marins et des plantes en C3 et C4 comme le maïs et les haricots.
De plus, ils étaient plutôt stables géographiquement, ou alors, s'ils voyageaient entre les hautes terres intérieures et les régions côtières, ils continuaient à consommer des produits marins.
"Ce que je trouve passionnant dans cette recherche, c'est que nous utilisons de nouvelles techniques scientifiques pour en apprendre plus sur des momies qui ont été mise au jour il y a presque cent ans. C'est l'application d'une nouvelle science sur d'anciennes collections muséographiques" rapporte Knudson, "en utilisant de petits échantillons des cheveux de ces momies, nous pouvons apprendre ce qu'ils mangeaient dans les mois avant leur mort, ce qui nous donne un regard très intime sur leur passé."
De nouveaux outils pour explorer l'ancienne vie des momies de la culture Paracas Schéma d'une tombe d'un homme illustrant les pratiques mortuaires des Paracas.Schema of comple. Source: Paracas Archaeology Research Resources
Lorsqu'elles ont été découvertes en 1927 par l'archéologue péruvien, Julio Tello, les momies étaient liées en position assise. Elles avaient été trouvées avec des objets funéraires, comme des paniers ou des armes et étaient enveloppées dans un ensemble de textiles en forme de cône, comprenant des vêtements finement brodés.
De plus amples informations sur la Nécropole de Wari Kayan peuvent être trouvées sur le site Paracas Archaeology Research Resources
Source:

Derniers articles sur le Pérou:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 109074 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine