Magazine Santé

Pilule du lendemain et du surlendemain : quelles différences ?

Publié le 16 septembre 2015 par Antoinemoulin @medecinsurinter

Un rapport sexuel mal ou non protégé, un préservatif qui glisse, qui est mal positionné, qui se déchire, un patch contraceptif qui est décollé, l’oubli de la pilule… et c’est la panique ! Vous craignez d’être enceinte.

Ne désespérez pas, la pilule du lendemain permet d’éviter une grossesse non-désirée, encore faut-il savoir comment s’y prendre. Précisions sur le sujet.

Différentes pilules du lendemain disponibles

Vous avez deux possibilités : ellaOne® ou NorLevo ®. La première est plus efficace et on la surnomme même « pilule du surlendemain » (voir plus bas). La seconde est accessible dans toutes les pharmacies, elle est délivrée sans ordonnance. Elle est gratuite pour les mineurs qui peuvent l’obtenir de façon anonyme au planning familial, à l’infirmerie de leur établissement scolaire ou dans une pharmacie.

Le prix de la pilule du lendemain se situe entre 4 et 10 euros. Elle est remboursée à 65 % par la Sécurité Sociale sur présentation d’une ordonnance de votre médecin ou de votre gynécologue.

NorLevo ® ne contient uniquement qu’un progestatif : la molécule lévonorgestrel qui perturbe l’ovulation en empêchant la rencontre avec le spermatozoïde. Jusqu’en 2004, la Tétragynon® était également disponible. Cette pilule composée de l’association d’un progestatif  et d’un estrogène n’est plus commercialisée car sa tolérance et ses contre-indications étaient plus importantes.

La pilule du lendemain doit être prise le plus rapidement possible après la relation à risque. L’efficacité passe en effet de 95 % lorsque la pilule est prise dans les 12 heures à 58 % dans le cas d’une prise après 48 heures. Le délai maximum pour prendre une pilule du lendemain est de 72 heures mais comme on vous l’expliquait, plus le temps passe plus l’efficacité baisse.

La pilule du surlendemain

Ce n’est pas une blague, la pilule du surlendemain existe bel et bien. Elle est même commercialisée en France depuis 2009 (EllaOne®). La pilule du surlendemain est efficace pendant 5 jours après le rapport sexuel à risque et présente une efficacité de 95 %. Elle doit également être prise le plus rapidement possible après le rapport. Son action se base sur une autre hormone : l’ulipristal acétate qui bloque les récepteurs de la progestérone.

Si la pilule du surlendemain est donc plus efficace, elle ne présente pas que des avantages. Elle reste gratuite pour les mineures mais si elle était prise en charge par la Sécurité Sociale auparavant elle ne l’est plus qu’à 65 % depuis 2010 pour les majeures. Bien que son prix ait baissé, elle reste bien plus onéreuse : 20 euros en moyenne. Elle est désormais délivrée sans ordonnance (depuis avril 2015). Autre inconvénient, son efficacité n’a pas encore été établie chez les adolescentes. De plus, agissant sur les récepteurs de la progestérone, elle risque de diminuer l’efficacité d’une contraception de la « pilule classique ».

Pilule du lendemain et pilule du surlendemain ne peuvent remplacer une méthode de contraception régulière. Elles ne sont que des solutions d’urgence, de dépannage. A l’instar de tout médicament elles peuvent entrainer des effets secondaires indésirables : nausées, vomis, vertiges, maux de têtes, troubles du cycle menstruel.

Enfin, étant donné que la rapidité de la prise est un facteur essentiel, il est conseillé d’avoir une pilule du lendemain (ou surlendemain) ou une prescription d’avance afin d’être plus réactif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoinemoulin 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine