Magazine

Guy Béart a fait semblant de mourir, les poètes ne meurent jamais

Publié le 16 septembre 2015 par Frontere

L'une des chansons de Guy Béart (1930-2015) qui me touche me plus : Où vais-je (Guy n'avait pas souhaité ajouter un point d'interrogation à la fin du titre), elle date de 1978.

Mes sincères condoléances à la famille de Guy Béart, à Emmanuelle en particulier.

M. Fr.

P.S. : le titre ce ce billet paraphrase une citation de Jean Cocteau (Source : L'Humanité) : « Mes amis, faites semblant de pleurer car les poètes ne font que semblant de mourir » (dans «Orphée »)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frontere 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte