Magazine Bien-être

10 raisons pour lesquelles les filles craquent sur les bad boys

Par Thomasbing19 @Fourchetteetb
Psycho 10 raisons pour lesquelles les filles craquent sur les bad boys

Le bad boy, au sens premier du terme, c'est le blouson noir un peu casse-cou et tête brûlée. Mais au sens plus large, le bad boy, c'est le mec qu'il ne nous faut pas, et qui malgré tous nos efforts finira indéniablement par nous briser le cœur.

Mais quelle que soit notre définition du bad boy, une chose est sure : les bad boys rendent toujours les filles folles !

Fourchette & Bikini nous donne 10 raisons !

  1. Parce qu'un bad boy, c'est viril !

Un bad boy, c'est un mec à qui on n'a pas envie de chercher des noises dans la rue. Et donc, par mimétisme, quand on est avec un mec qui a l'air de sortir de prison, personne ne vient nous embêter non plus. Et puis même si un mec vient nous importuner, notre bad boy n'hésitera pas à déclencher une bagarre pour nous défendre. Trop viril !

  1. Pour le frisson

Ne nous mentons pas : si les filles adorent les bad boys, c'est avant tout pour le frisson ! Ce petit goût d'interdit qui nous fait dire « je ne devrais pas être avec ce mec la. Parce qu'il n'est pas stable, pas fiable, etc ». Mais bon, c'est bien connu, l'interdit, c'est terriblement excitant.

  1. Pour le sauver

Souvent, quand on est accro à un bad boy du type infidèle et menteur compulsif, on se retrouve frappée du syndrome Mère Théresa. Notre bad boy, on lui trouve toutes les excuses du monde ; s'il nous trompe et qu'il nous fait du mal, c'est parce qu'en réalité il souffre. Alors on se transforme en thérapeute, et on essaie de le faire aller mieux. Mais lui, en fait, il est très bien comme ça !

  1. Parce que ça fait plus rêver qu'un comptable

C'est bête, mais en fait « Serial tombeur », « Bad Boy », « Briseur de cœurs », « Homme à femmes », « Don Juan », « Mec inaccessible » ça fait tout simplement plus rêver que « Gentil comptable » ou « Adorable contrôleur de gestion »...

  1. Parce qu'un bad boy, c'est looké

Les bad boys et autres tombeurs au cœur de pierre, ce sont souvent (et pour notre plus grand malheur) des mecs assez canons, au physique et au look plus qu'avantageux. Qui manient comme personne le regard de braise et la voix de velours...Alors nous, évidemment, on tombe dans le panneau !

  1. Parce qu'on est bête !

Tout simplement ! Entre un Daniel Cleaver et un Mark Darcy, on est 99% à craquer pour...Daniel ! Le beau gosse, beau parleur, infidèle chronique et menteur invétéré. On doit être un peu maso quand même non ?

  1. Parce que les mecs trop gentils, c'est ennuyeux

C'est sans doute LE point crucial. Les mecs gentils, c'est bien, mais bon... Il faut avouer que quand un mec nous mange dans la main, on se lasse assez vite. On sait très bien que quoi qu'on fasse, il nous trouvera toujours super, géniale, trop belle et trop intelligente. Et du coup, on s'ennuie un peu.

  1. Parce qu'on pense qu'on va le changer

Tomber amoureuse d'un bad boy et penser qu'on va le changer, c'est le travers typique ! Ben oui : les bad boys, ils n'ont qu'à claquer des doigts pour avoir 3 filles à leurs pieds. Alors on ne voit pas pourquoi, juste pour nos beaux yeux, notre bad boy va s'assagir et rentrer dans le droit chemin.

  1. Pour s'opposer à Maman 

Le grand classique ! Pendant toute notre enfance et notre adolescence, Maman nous a répété qu'en terme de garçons, il fallait absolument privilégier les gentils. Et évidemment, en bonne post-ado rebelle, on craque naturellement pour...tout l'inverse !

  1. Pour le défi

Un bad boy, c'est un peu comme un cheval sauvage ! Ça ne s'approche pas facilement, et quand ça se laisse approcher, il faut sacrément s'accrocher pour l'apprivoiser et le dompter un peu. Et quand on est une femme de challenge, c'est typiquement le genre de défi que l'on aime relever : amadouer un bad boy et l'accrocher à notre tableau de chasse !

Alissa Brissat


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomasbing19 409752 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines