Magazine Santé

Où sont produits les e-liquides et les cigarettes électroniques ?

Publié le 17 septembre 2015 par Espritphyto

L’explosion d’une e-cigarette en mai 2015 a soulevé un débat dans les médias sur la provenance de ces produits. Les journalistes croyaient voir dans l’origine du matériel incriminé la cause de cet accident. Nous savons aujourd’hui que cette polémique n’avait pas lieu puisque l’enquête de la gendarmerie a conclu a la responsabilité de l’utilisateur lui-même : il avait utilisé des accus avec un ampérage trop élevé pour sa batterie.

Large warehouse
Nous allons nous pencher sur cette question de l’origine de la cigarette électronique et de leurs recharges et essayer de comprendre ce que cette provenance peut changer pour le vapoteur.

99% des e-cigarettes sont chinoises !

Effectivement, à part quelques exemples comme le Taifun GT2 qui est fabriqué en Allemagne, la très grande majorité des appareils sont de fabrication chinoise. Cela paraît assez naturel puisque la cigarette électronique a été inventé à la base par un chinois, nommé Hon Lik. Puis, cette technologie a été développée, toujours en Chine, pour devenir le procédé que l’on connaît aujourd’hui. Alors, quand les médias, suite l’explosion de cigarette électronique, se sont empressés, d’alerter sur le danger de la e cigarette d’origine asiatique qui serait à coup sûr une contrefaçon et de dissuader le téléspectateur ou l’internaute de se procurer un appareil de fabrication chinoise, le sourire nous est venu aux lèvres : on se demande bien comment ces journalistes peut trouver aussi facilement des cigarettes électroniques européennes ou américaines. Et si le fait même que les produits étaient d’origine asiatique provoquait ce type d’incident, alors la France aurait connu beaucoup plus d’explosion qu’une seule en 5 ans !

la-e-cigarette

E-liquide français

les-e-liquides-francais
Quant aux recharges de fabrication française, elles existent, elles sont même répandues et recueillent un certain engouement de la part des vapoteurs français. Il faut en déduire que nous sommes plutôt rassurés par les produits qui proviennent de notre pays, peut-être un peu plus chauvin que les autres aussi. D’ailleurs, sachez que le premier fabricant mondial d’e-liquide est chinois, il s’agit de la marque Dekang et elle est recueille un franc succès presque partout mais pas en France ! Et pourtant, les e-liquides francais peinent souvent à parvenir à la même subtilité des arômes. N’oubliez pas que les critères pour obtenir le label «Fabriqué en France» sont les mêmes dans les autres secteurs d’activité. Seul est requis un assemblage sur le territoire français. Autrement dit, les ingrédients du liquide peuvent être étrangers, cela n’ a pas d’importance : il suffit  que la mise en bouteille soit réalisé en France pour que le flacon soit estampillé « Fabrication française.» C’est dans ce contexte que certains fabricants français remettent en bouteille en toute légalité des e-liquides étrangers et parfois, chinois. Heureusement que certaines marques sur le marché propose des e-liquides vraiment français, à base d’arômes élaborés dans des laboratoire à Grasse, dans les Alpes maritimes et ayant pour seul composant étranger, la nicotine qui n’est jamais produite en France et qui, en l’occurrence, est d’origine suisse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritphyto 562 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines