Magazine Cinéma

Livre : Blade Runner : Les Androïdes Rêvent-ils De Moutons Electriques ? (1966)

Par Ric01a

bladerunner roman

L’Avis De Ric01a : ♥♥♥ (Attention, je vous préviens, je risque de Spoilé !!! Libre à vous de lire)

J’en ai entendus parler pendant un bon gros moment de ce fameux livre mais jamais je n’avais pris le temps de m’y intéresser. Alors que le film réaliser par Ridley Scott, avec comme acteur principale le fameux Harrison Ford, est d’une profondeur exceptionnel et apporte en quelque sorte un complément d’informations à l’œuvre de Phillip K.Dick… Je ne peux m’empêcher de trouver le roman de base largement plus drôle que le film, qui est à son inverse beaucoup plus noir et sombre. Dans ce qui nous est dévoilé ici, il est principalement question de savoir en finalité si le personnage principale, à savoir : Rick Deckard, va pouvoir acheter ou non un véritable animal. Même si l’action est présente tout au long de l’aventure et la chasse au Nexus-6 passionnante, je reste sur ma fin en attendant confirmation de savoir si le personnage est oui ou non un Répliquant… Alors, aussi bien dans le roman que dans le film, les indices nous entrainent avec eux vers plusieurs suppositions possible, voir évidentes pour certains. Pour ma part… Je me prononcerais plus dans l’optique de dire que le personnage en est un… La planète terre me semble totalement abandonné et tout ce qui s’y trouve est soit faux, soit en très mauvais état… Bien entendus, je ne me base pas que sur ce point la pour ma déduction mais on arrive quelques part à ressentir la froideur qui se cache derrière le personnage, surtout lorsque son véritable animal meurt. Éliminer les Nexus ne lui posent aucun problème d’ordre moral sauf quand y couche avec… D’ailleurs, soit dit en passant, la scène ou Deckard couche avec le Nexus est juste terriblement provocatrice ! J’imagine même pas la réaction de sa femme si elle l’apprenait :

– Comment as tu peux me tromper avec cette chose !!!

– Roooooh ça va, tu va pas me les briser ! C’était un putain de robot, ça compte pas ! C’est comme faire l’amour à une poupée gonflable…Qui dispose d’une intelligence…Tu devrais même pas m’en vouloir !

C’est abusé non ??? Moi je trouve que oui hahahaha ! Comment tromper sa femme en toute légalité ! C’est un robot, ça vaaaaaa, on s’en fou ! Faudrait que je pose la question à ma copine hahahaha : Ma puce, si un jour les robots, Skynet, tout ça, prennent le pouvoir, et que je me retrouve à devenir un esclave sexuel, tu m’en voudrais de coucher avec un androïde ? Allez ça vaaaaaaa, ça compte pas !!!! Hahahahahaha !!!

Je dois vous avouer que je n’ai pas réussi à saisir totalement le concept du Mercerisme cependant… Je conçois à quoi ça sert, l’empathie, le partage d’émotions et tout ça… Mais dans le fond, je ne vois pas trop ou veut en venir l’auteur avec les visions que possède Rick… Serait-ce propre à chaque androïde d’entrevoir son créateur ? (A supposer bel et bien que Deckard en soit un…). Je ne comprend pas aussi quand K.Dick explique que Deckard, en recevant la vision de Mercer, devient lui même un dieu par extension… La fin est dans ma tête, très imagé et terriblement confuse…

Ce roman, tout comme le film d’ailleurs, mérite une attention toute particulière qu’il ne faut absolument pas négliger…Lire et relire une bonne centaines de fois pour entre apercevoir une partie de la mécanique… Maintenant c’est clair pour moi, le film ne va pas sans le roman et le roman ne va pas sans le film, chacun est une extension de l’autre et quelques part, sans forcément le vouloir…

Ric01a


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte