Magazine Sport

Euro 2015 Basket: Les français sont vraiment des mauvais perdants

Publié le 18 septembre 2015 par Zapsport

vincent colletQuand Vincent Collet critique l’arbitrage!

Hier la France a été battue par plus forte qu’elle. L’équipe d’Espagne qui a bien géré la fin de cette demi-finale s’est logiquement qualifiée mais pour le sélectionneur français Vincent Collet, l’Espagne a eu l’appui des arbitres.

Vincent Collet confie:

« Les Espagnols peuvent remercier les arbitres qui leur ont accordé un paquet de lancers francs à la fin du troisième quart-temps alors que l’on menait de dix points et qu’on était prêts à s’envoler. À l’arrivée, si on ne s’est pas envolés, ce n’est pas seulement à cause de l’Espagne. On attaque le quatrième quart-temps à +8 alors qu’on aurait pu compter douze ou quatorze points d’avance. Forcément, ça change tout. Pour moi, dans une rencontre de cette importance, les décisions arbitrales ne peuvent pas influer autant. À un moment donné, il y a eu une succession de cadeaux, on marquait des paniers pendant que les Espagnols inscrivaient des lancers francs. En fin de match, on a eu le tort d’arrêter de jouer durant les trois dernières minutes. Puis, en prolongation, on a raté nos lancers francs, contrairement aux Espagnols. À l’arrivée, au-delà de la défaite, on perd une qualification directe pour les Jeux olympiques, ce qui est terrible pour nous. J’espère que la journée de demain va nous permettre de panser nos plaies, et qu’on va pouvoir rebondir pour aller chercher la troisième place. Il faut savoir d’où l’on vient : il y a quelques années, attraper une médaille était quelque chose de formidable. Même si ce n’est pas la couleur qu’on voulait, ce n’est pas neutre. »

Pas très fair-play le camp tricolore!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zapsport 232 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine