Magazine Côté Femmes

Interview de féministe #3 : Samie

Publié le 19 septembre 2015 par Juval @valerieCG

Beaucoup ont tendance à voir les féministes comme un groupe monolithique, dont les membres seraient interchangeables. Le féminisme est, plus que jamais, riche de personnalités très diverses.
J'ai donc décidé d'interviewer des femmes féministes ; j'en connais certaines, beaucoup me sont inconnues. Je suis parfois d'accord avec elles, parfois non. Mon féminisme ressemble parfois au leur, parfois non.
Toutes sont féministes et toutes connaissent des parcours féministes très différents. Ces interviews sont simplement là pour montrer la richesse et la variété des féminismes.


Interview de Samie.

Bonjour Samie peux tu te présenter ?
Je suis une femme cis et blanche de 26 ans très imprégnée par la culture geek et les luttes féministes.
Je me définis moi même comme féministe intersectionnelle. A part ça, je suis étudiante en soins infirmiers. Son compte twitter : @_Samie00

Depuis quand es tu féministe ; y-a-t-il eu un déclic particulier ou est ce venu progressivement ?
Il s'agit d'un processus de longue date. D'aussi loin que je m'en souvienne je n'ai jamais apprécié être ramenée à un "rôle de femme/fille", déjà enfant donc. C'est par contre bien plus récemment que je me définie comme féministe. Là on peut parler de déclic, il s'agit du "scandale" provoqué par une succession d'articles dans la presse jeux vidéo et mettant en lumière le sexisme dans la communauté geek. Cela à provoqué beaucoup de discussions parmi mon groupe de potes geeks. J'ai été l'une des seules,et la première du groupe à défendre ces dénonciations. Cette prise de position a initié un besoin de mieux conceptualiser mes réflexions et de rencontrer de nouvelles personnes pour en parler.
Parallèlement à ces évènements, j'étais impliquée dans des associations LGBTI, notamment autour de l'accès à la PMA et de l'ouverture du mariage aux couples de même sexe. Une fois la loi sur le mariage passée j'ai commencé à concentrer mes activités militantes principalement autour des questions de sexisme plutôt qu'autour de problématiques LGBTI, même si il s'agit de luttes très liées.

Pourquoi précises tu que tu es cis et blanche ? En quoi est ce important pour toi de le dire ?

C'est toujours un exercice difficile de se présenter mais vu qu'on est là pour parler de féminisme, il me semble important d'expliquer d'où je parle. C'est à dire la position que j'occupe dans la société. La question suivante devrait permette de mieux comprendre ce choix.

Qu'est ce que le féminisme intersectionnel ? comment le définis tu ?

Le féminisme reconnait qu'il existe une hiérarchisation des individus en fonction de leur genre et vise à abolir les inégalités homme-femme. Malheureusement c'est loin d'être le seul système de hiérarchisation existant entre les individus. Penser en terme d'intersectionnalité c'est tenter de voir les système d'oppressions (sexisme, racisme, homophobie, classisme, validisme...) comme liés et interconnectés (et non identiques). Ainsi une femme noire sera non seulement ramené à son sexe mais aussi à sa couleur de peau. Il s'agit de deux systèmes d'oppressions différents mais présentant des mécanismes communs et surtout s'ajoutant dans le vécu de la personne concernée.
Il s'agit là de ma propre définition je pense qu'on peut en trouver des bien plus détaillées et mieux écrites.

As tu souffert du sexisme dans le milieu geek ? comment cela s'est manifesté ?

La première manifestation que j'ai eu à subir c'est en terme de représentativité. Pendant longtemps il m'a été difficile de trouver des jeux vidéo, des livres, des films que j'appréciais et où je pouvais m'identifier à une héroïne. Avec le développement d'internet et l'accessibilité à un nombre croissant de média, c'est moins le cas aujourd'hui mais ça demande parfois pas mal de recherche.
Ensuite pour ce qui est des communautés, de joueurs notamment, j'ai très vite arrêté de jouer en ligne avec des inconnus, c'était insupportable à cause de nombre de remarques sexistes. C'est plus facile avec les gens que je connais directement. Ils savent que je suis féministe, que c'est important pour moi et généralement il y a suffisamment de respect sur qui nous rassemble pour que ça se passe bien. Après il y en a toujours pour se croire malin à jouer les "trolls" dès que tu as le malheur de réagir à une remarque sexiste et vont tout de suite aller dans la surenchère.

Penses tu qu'il y a un sexisme spécifique dans le milieu geek ou est il le même que dans tous les autres milieux ?

Je pense que c'est la même chose que partout. Si ça se manifeste parfois aussi clairement, c'est parce que la culture geek (les jeux vidéo, les comics, la SF...) est encore étiqueté comme étant une "univers masculin". On a suffisamment d'études et de chiffres pour savoir que ce n'est pas le cas mais l'idée persiste et ça encourage tout un tas de comportements machistes sur la base du "on est entre couilles, on est chez nous, alors on peut se le permettre". Je pense qu'on doit trouver le même genre de réactions dans tout univers dit "masculins" comme certains sports ou d'autres activités.

Peux tu donner des exemples de remarques sexistes entendus lors de parties en ligne ? Beaucoup te diraient que c'est "simplement de l'humour" ; qu'as tu à répondre à cela ?

J'aurai du mal à donner des exemples précis car c'était il y a une dizaine d'années. Souvent c'était de la drague très lourde ou on me demandais un moyen de me contacter en ligne pour vérifier si j'étais bien une vraie fille, le tout en échange d'équipements ou de services "in game". Quand je refusais j'avais souvent le droit à des insultes sexistes et quelques fois même à des menaces de viol et de harcèlement irl. Je recevais régulièrement le même genre d'insulte après avoir gagné contre un joueur en duel.

Tu dis avoir renoncé à pratiquer une activité (le jeu en ligne avec des inconnus) à cause du sexisme ; peux tu développer là dessus ?

Ca m'a pas tout de suite dérangé, j'ai même trouvé ça pratique au début. J'avais 15 ans, je vivais chez mes parents et on me proposait de m'offrir des code pour payer mon abonnement en ligne(sans jamais devoir m'engager à donner mes coordonnées). Le problème est venue avec la répétition. Dans la majorité de mes nouvelles interactions, la question de mon sexe, de mon âge, et de la où j'habitais se posait dans les premières minutes. J'étais là pour jouer, pour incarner un perso qui tape sur des gros monstres dans un univers fantastique, pas pour être ramené à ma vie de jeune lycéenne encore moins pour être sexualisée. Du coup je me suis rapidement mise à jouer qu'avec les gens de ma guilde, des joueurs que je connaissais mieux mais même comme ça il y avait pour me faire des remarques misogynes et parfois très violente (voir les exemples avant). Dès que je suis partie vivre dans une plus grande ville j'ai pu rencontrer plus de joueurs et de joueuses "en vrai" et j'ai complètement arrêté de jouer en ligne. J'ai pensé plusieurs fois à m'y remettre mais quand je me souvient de tout ça, ça me décourage.

Es tu davantage sensibilisée à certaines problématiques féministes ? lesquelles ?
Ca va pas mal dépendre des rencontres que je peux faire, de mon propre vécu et de l'actualité.

Du fait de mes études et de mes choix de vie je suis particulièrement sensibilisée à tout ce qui est lié à la maternité et à la non-maternité. Comment les femmes sont ramenées à ce rôle sensé être naturel. La pression que subissent les mères qui galèrent pour concilier vie familiale, perso mais aussi la pression que subissent les femmes qui ne veulent pas d'enfants...

Depuis quelques temps je m’intéresse beaucoup à une problématique qui ne me concerne pas directement mais dont je suis témoin. A savoir les multiples oppressions que subissent les femmes vues comme arabes ou musulmanes. Ces derniers mois l'islamophobie a explosé en France et parmi celleux qui en sont victimes, les femmes sont une fois de plus les plus exposées. Ce sont aussi les dernières à qui on laisse la parole. En tant que féministe blanche et athée j'essaye de voir ce que je peux faire de l'indignation que ça éveille chez moi. Avec d'autre, on essaye aussi d'amener le débat dans nos cercles militants très laïcards.

Comment ta famille, tes amis vivent ils le fait que tu sois féministe ? le savent ils ? le sont ils devenus eux aussi ?

Je pense que tout le monde autour de moi connait mes positions féministes.
Avec ma famille on discute régulièrement de questions en lien avec le genre. Je pense qu'ils ont une vision moins binaires et essentialiste qu'avant sur le sujet.
Pour ce qui est des ami·e·s que j'ai rencontré·e·s ces dernières années, ça s'est fait essentiellement via des réseaux féministes. Elles et ils ne m'ont donc pas attendue pour être sensibilisé·e·s.
Celles et ceux que je connais de plus longue date le savent aussi même si on parle peu politique. Ca a créé quelques tensions avec certains. Par contre ça m'a permis de me rendre compte que j'avais des réflexions communes avec certaines amie et on a pu les partager et en débattre. Ca permet aussi de savoir qu'on peut se soutenir quand on se retrouve dans des environnement sexistes.

Tumblr
Partager


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juval 50561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine