Magazine Info Locale

enquête des brumes

Publié le 20 septembre 2015 par Pjjp44

enquête des brumes
Au tendre matin
sur la route du partage des eaux
cri du coeur
d'un  navire dans la brume:
" Please,  j'existe"

"Quel immense vêtement bleu ! Dis-moi quelle fille est plus riche que toi Toi que la mer, elle-même, habille Quel tailleur fut-il de haute couture Quel tailleur pourrait te couper Un manteau plus beau, une robe plus longue Oui, sors à la surface ton torse de sirène Tes épaules sont nues Oh! Que c'est beau la mer juste au dessus de tes seins Qui pointent dans la transparence de l'eau La mer est la mère des mères et des océans La mer serait donc ma mère Et en même temps mon enfant La femme qui donnerait naissance à la mer Serait si tant immense Si infiniment grandette et son enfant l'océan si infiniment grandet qu'il faudrait de bien grandiloquents orateurs pour traduire en mots vagues l'immense terrain vague, la vague et le ressac et le mouvement incessant de l'homme libre qui chérit la mer qui court vers elle, comme l'enfant court vers sa propre mère Sa mère d'avant sa mère, sa mère d'avant toutes les mères, la mère première qu'est la mer." -Julos Beaucarne-

enquête des brumes
A NAU VOIX 2015
enquête des brumes
 "Toute spéculation,
peut-être même toute façon de philosopher 
n'est qu'une manière de penser une spirale
Nous nous élevons certes mais nous n'avançons pas;
Et nous restons toujours aussi éloignés du centre du monde."
-Arthur Schnitzler- 
enquête des brumes
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine