Magazine Politique

Peut-on limiter l’extinction des espèces?

Publié le 20 septembre 2015 par Blanchemanche
#extinctiondesespèces  #réchauffementclimatique
18.09.2015
Sur Terre, les espèces ne sont pas éternelles. Mais, pour la première fois, l'homme est à l'origine d'une extinction massive alors que la dernière en date remonte à 66 millions d'années. Le rythme d'extinction est plus de 100 fois supérieur à la normale. De nombreuses espèces vont donc disparaître. La question est de savoir si l'homme sera, lui-même, victime de l'extinction qu'il a provoquée.
Peut-on limiter l’extinction des espèces?
L'envergure de l'albatros d'Amsterdam, espèce menacée, peut atteindre 3,4 mètres. VINCENT LEGENDRE © WIKIMEDIA CC
Environ 8,7 millions d’espèces vivantes peuplent la Terre, selon une étude publiée en 2011 dans la revue PLoS Biology par le chercheur canadien Camilo Mora et son équipe. Sur ces 8,7 millions d’espèces, 6,5 millions vivent sur la terre ferme et 2,2 millions en milieu aquatique. Et seulement 1,23 million d’espèces ont aujourd’hui été découverte, soit environ 14% du total. Autrement dit, 86% des espèces vivantes nous restent encore inconnues.
Sur Terre, les espèces ne sont pas éternelles. Leur durée de vie moyenne varie entre 5 et dix millions d’années même si certaines peuvent exister pendant des centaines de millions d’années. Ainsi, environ un millième des espèces ayant existé sur Terre y sont aujourd’hui présentes. A l’extinction régulière des espèces, d’environ 10 pour 1000 en 100 ans, s’ajoutent les extinctions massives. On en dénombre cinq qui ont touché la Terre au cours des dernières 500 millions d’années. La dernière, l’extinction Crétacé-Tertiaire, il y a environ 66 millions d’années, a provoqué la disparition de 50% des espèces, dont les dinosaures.
Depuis 13 00 ans, nous sommes entrés dans la sixième extinction massive, la première attribuée à l’homme. Une étude publiée en juin 2015 par le mexicain Gerardo Ceballos estime que le rythme d’extinction des vertébrés au cours du dernier siècle est 114 fois supérieur à ce qu’il aurait été sans activité humaine. Selon l’Union Internationale pour la conservation des espèces, 41% des espèces d’amphibiens et 26% des espèces de mammifères sont menacées d’extinction. D’où la question : l’homme fera-t-il partie des survivants ?...
Invité(s) :
Florian Kirchner, chargé de programme “Espèces” au sein du Comité français de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).
Denis Couvet, professeur au muséum, membre de l'académie d'agriculture,
Eric Rochard, directeur de recherche, unité de recherche « Ecosystèmes aquatiques et changements globaux », Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture.
Benoit Fontaine, ingénieur au Centre d'Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO) du Muséum national d'Histoire naturelle.
http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-peut-on-limiter-l-extinction-des-especes-2015-09-18

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines