Magazine Côté Femmes

Touriste en mon (ancien) royaume

Publié le 21 septembre 2015 par Elosya @elosyaviavia

DSC_0564

J’ai un nouveau téléphone portable.

Il est rouge, tout plat et rapide. Rapide !

(Ok, il ressemble vaguement à une télécommande c’est bizarre ou esthétique j’ai du mal à me positionner là dessus)

Et je peux enfin prendre de belles photos à foison.

Je prends trop pleins de photos des copains, du chat, de mon taf, du chat, de mon appart, du chat.

Alors je fais du tri dans mon tel et vu qu’elles se stockent automatiquement dans mon google photos, faut que j’y fasse aussi du tri hein.

C’est comme ça que samedi, en parcourant mon google photos, je suis retombée sur des photos de l’an dernier de Belleville (mon ancien quartier). Ça va faire bientôt 5 mois que j’ai déménagé mine de rien.

Cet été, je me suis retrouvée à quelques stations de métro de Belleville/Pyrénées alors j’y suis retournée. Officiellement pour aller voir une dernière fois si j’avais du courrier dans mon ancienne boîte aux lettres et officieusement parce que je voulais juste y aller, comme ça, pour voir.

Un nouveau restaurant s’est ouvert. Le lieu semble sympathique, mais il fait un peu trop branchouille « bobo », une ambiance que je n’aime pas forcément. Sept auteurs (je ne sais pas ce qu’ils écrivent, mais ils sont en train de réfléchir à l’évolution d’un personnage dans leur intrigue) s’échangent des idées. Un mec et une nana fument à l’exterieur. Les 3 boulangeries où j’avais mes habitudes sont encore là. Le pressing est là aussi. Je suis retombée sur le propriétaire du restaurant situé en bas de mon ancien immeuble. Depuis que j’ai déménagé, je l’ai croisé quelques fois et à chaque fois je me demande s’il sait que je suis partie.

Je remonte la rue, je ne sais plus pourquoi, mais j’ai eu envie de regarder en l’air. Et c’est à ce moment là, en contemplant le haut d’un immeuble et ce ciel bleu que je me suis dit : ça y est, ce n’est plus chez toi, tu es une touriste. Ce n’est plus ton royaume.

C’est marrant ce mot royaume qui m’est venue. Peut-être bien que je me sentais intérieurement la reine urbaine :-) de ces trottoirs arpentés en long en large et en travers pendant 5 ans. Mon pas vif pour rentrer rapidement et ainsi esquiver un peu la pluie qui tombe à foison, courir pour attraper le bus, choper le métro et me rendre une fois de plus en retard à un rendez-vous avec des potes. Éviter de marcher dans la merde. Marcher dans la merde avec de nouvelles chaussures et maudire la terre entière. Rentrer éreintée d’une grosse journée de boulot avec une seule idée en tête : dormir. Rentrer en rêvassant de ce que le weekend allait me réserver. Aller à la pharmacie et plaisanter avec la pharmacienne du comportement incongru de nos chats respectifs. Aller chez le médecin et  trouver porte close. Revenir du Franprix avec des tas de courses, bien lourdes, encombrantes portées à bout de bras et se promettre pour la énième fois que la prochaine fois je prends un caddie. Passer, repasser, passer devant ce bar où je n’ai plus mis les pieds depuis le jour où le propriétaire avait eu une remarque très désagréable à mon encontre. Passer devant chez ma pote A. Me dire que ça fait longtemps qu’on s’est pas vus, envoyer un message. Revenir chez soi à deux du ciné, d’une expo, d’un anniv de potes, échanger sur la soirée passée et sur d’autres choses. Revenir chez soi à deux, mais se sentir profondément seule. Se souvenir. Sentir qu’il est vraiment temps de quitter ce quartier. Quitter ce quartier.

J’ai eu peur de partir. J’avais peur de ne pas surmonter ma peine de quitter ce coin où je suis restée autant d’années. Je ne me sentais clairement plus chez moi pourtant dans ce quartier et dans mon ancien appartement. Mais J’avais peur de partir. C’est fou comme on reste attaché à des endroits où l’on n’a plus la place pour évoluer.

Je me suis habituée à mon « nouveau » coin, je prends mes marques chez moi. C’est indéniable que ça prend du temps. Mais je ne regrette pas d’être partie.

Et finalement en revenant ce jour là sur ce bout de trottoir, regardant avec une forme de recul ce quartier. Je me suis dit que la réalité a été plus forte que mes projections tremblantes et angoissées. Ce jour la, j’ai aimé m’y balader, j’ai aimé y être de passage et j’ai surtout aimé partir et prendre le métro parce que ce n’était plus chez moi. La réalité c’est que je suis partie, je ne me suis (presque) pas retournée et que là où je suis, je suis mieux. Je me sens mieux en tout cas.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Zelda Breath of the Wild pour la sortie de la Switch

    Zelda Breath Wild pour sortie Switch

    Contrairement à ce qu'annonçaient toutes les rumeurs, le nouveau Zelda sortira bien en même temps que la console et sur Wii U, le 3 Mars prochainComme à l'époqu... Lire la suite

    Par  Jipay
    JEUX VIDÉO
  • [7BD] Opium de Laure Garancher et Nguyen Thanh Phong

    [7BD] Opium Laure Garancher Nguyen Thanh Phong

    Titre: Opium Auteurs: Laure Garancher (scénario et dessin), Nguyen Thanh Phong (couleur) Éditeur: éditions Fei Année: 2014 Nombre de pages: 144 Nombre de... Lire la suite

    Par  Juju-Gribouille
    BD & DESSINS
  • Sablés diamant pour accompagner une compote poires/coings vanillée

    Sablés diamant pour accompagner compote poires/coings vanillée

    Pour accompagner cette compote poires/coings , j'avais envie de sablés assez classiques , qui fondent dans la bouche , rien de mieux que les sablés "diamant ",... Lire la suite

    Par  Nanoud
    CUISINE, RECETTES, RECETTES SUCRÉES
  • Croissants au levain

    Croissants levain

    Entre 2 feuilletages de galette, je vous propose de faire du feuilletage pour croissant! Que diriez vous de bons et chauds croissants au levain, 100% maison pou... Lire la suite

    Par  Dey
    CUISINE, RECETTES, RECETTES SUCRÉES
  • Charlotte, fille aînée du Roi fou George III

    Charlotte, fille aînée George

    Princess Royal    Le 29 septembre 1766, la Reine d’Angleterre Charlotte de Mecklenburg-Strelitz accouche d’une petite princesse. Lire la suite

    Par  Plumehistoire
    CULTURE, HISTOIRE
  • Merci Destin

    Merci Destin

    Tout a commencé...Et ils sont liés... tout les 3.L' un est né le jour où le second est fêté, et où j' ai su que le troisième arrivait.Ils sont liés, ils sont... Lire la suite

    Par  Lepepindanslapomme
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Voeux 2017.7

    Voeux 2017.7

    Marceau Pradinas Astrid BertinUn beau duo formé par Astrid Bertin et Marceau Pradinas - Le parchemin des limbes à Avranches - pour un bel ensemble enveloppe... Lire la suite

    Par  Abutilon
    GRAPHISME, TALENTS

A propos de l’auteur


Elosya 1830 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines