Magazine Cinéma

Old boy - 9,5/10

Par Aelezig

z21

Un film de Chan Woo Park (2004 - Corée du Sud) avec Choi Min Sik, Kang Hye Jeong, Yu Ji Tae

Fascinant.

L'histoire : Un homme éméché, portant un cadeau d'anniversaire destiné à sa petite fille, se fait enlever. Il se réveille dans une cellule, et pendant quinze ans va vivre totalement seul, avec une télévision. Où il apprend qu'à l'extérieur sa femme a été assassinée... par lui. Malgré son désespoir, malgré la folie qui pourrait le gagner à tout instant, il parvient à survivre, avec UN but : sortir et se venger. Mais un jour, il se retrouve dehors, et n'est pas vraiment sûr que ce soit grâce à ses efforts... car il est sur la terrasse d'un immeuble. Comment est-il arrivé là ? Il ne va maintenant avoir de cesse de retrouver qui et pourquoi on lui a fait ça. L'enquête va être longue et difficile. Il trouve heureusement un peu de soutien auprès d'une jeune femme, qui décide de l'aider.

Mon avis : Bien plus fort que le remake de 2014 par Spike Lee. Je l'avais pourtant bien aimé, mais cela m'a donné envie de revoir l'original, et franchement... y a pas photo ! Le film coréen est beaucoup plus percutant, notamment avec une mise en scène rude et glauque, qui montre beaucoup plus l'état psychologique de Oh Dae Soo et entretient le mystère et le suspense d'une façon tout à fait captivante.

z22

L'accent est mis ici sur l'enquête que mène Oh Dae Soo pour découvrir la vérité. C'est habilement fait, les révélations ne viennent que petit à petit, toujours plus inattendues, toujours plus cruelles, et tout est très bien expliqué, on ne perd jamais le fil, alors même que cette intrigue est diablement compliquée ! Le film est plus violent, gore parfois (ah les arrachages de dents...), extrêmement bien découpé, alternant des plans d'un esthétisme fou, des caméras à l'épaule très rapides, des portraits hallucinants, des scènes où passé et présent se mêlent sans qu'on trouve à redire tant c'est virtuose, et un plan séquence de folie, où Oh Dae Soo se coltine toute une bande de malfrats, avec un couteau planté dans le dos ; avec une dernière petite scène de fin... drôle !!! Car oui, le film est en plus ponctué de petits moments d'humour déjanté. Sans compter la bande-son qui nous colle sur les scènes les plus insolites des morceaux de musique classique. C'est étonnant, c'est extraordinaire, c'est du super boulot.

Et puis il y a le charisme de l'acteur, Choi Min Sik. Pas vraiment beau, mais un regard si intense, des mimiques si expressives ; avec sa tignasse de l'autre monde, il a l'air d'un fou, et en même temps on craque complètement pour lui ! Complètement hallucinant lorsqu'il propose au méchant d'être son chien...

Bien que je sache les révélations finales, j'ai encore été scotchée à mon canapé de bout en bout. Une pure merveille, à tous points de vue.

z23

Pourquoi pas 10 ? Franchement on se demande... tout est parfait là-dedans. Mais non. Cette histoire est, quelque part, un petit peu tirée par les cheveux. Une telle vengeance sur quinze ans... Ils sont tous un peu trop frappadingues, on va dire.

Les critiques sont dithyrambiques et c'est mérité. Y en a quand même un ou deux qui n'ont pas aimé du tout, trouvant le film un peu trop sophistiqué et grotesque à la fois. Mais c'est ça qu'est bien ! Un mélange de folie ! 

Le public, lui, a adoré également. Enfin, ceux qui l'ont vu, car il n'a fait que 148.000 entrées en France. C'est peut-être le DVD qui l'a fait découvrir ensuite.

Présenté à Cannes 2004, le film a failli obtenir la Palme d'Or. C'était le voeu du président, Quentin Tarantino. Mais le vote en a décidé autrement à deux voix près.

Si vous ne l'avez pas encore vu... comblez cette lacune au plus vite !

z24


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines