Magazine Bien-être

J’ai des poils partout, que faire ?

Par Thomasbing19 @Fourchetteetb
Beauté J’ai des poils partout, que faire ? Au secours ! Vous avez des poils partout et virez gorille ? Seins, visage, menton, jambes, aisselles, vous faites partie des femmes qui souffrent d’une pilosité extrême ou hyperpilosité.
Difficile de parler de ces satanés poils qui vous gâchent la vie et surtout qui vous complexent. Pour peu que vous soyez brune, vos poils ne passent pas inaperçus. Et une femme poilue, c’est anti-sexy et anti-glamour au possible. 
Que faire pour dissimuler ces poils, les faire disparaître et éviter de ressembler à un yéti ?  Marre d’être velue ? Pas de panique, des solutions existent pour vous redonner le sourire. Tout d’abord, évitez de les raser avec un rasoir sous peine de les voir repousser deux fois plus vite et deux fois plus drus. 
 

Des facteurs différents

Avant d’opter pour diverses solutions, peut-être souffrez-vous d’hyperpilosité dûe à différents facteurs. Il est alors nécessaire de s’interroger et d’identifier les diverses causes possibles afin de bénéficier des traitements les plus efficaces.
L’hirsutisme est une pathologie qui provoque une pilosité excessive à des endroits particuliers : menton, lèvre supérieure, ventre… Les facteurs sont multiples : la génétique, un taux d’hormones mâles trop élevé, fruit d’un dérèglèment hormonal qui entretient cette pousse des poils.
Si cette hyperpilosité vous rend la vie impossible, pouvant s’accompagner d’autres symptômes particulièrement gênants tels la voix grave et l’hypertrophie des organes génitaux, pensez à consulter un endocrinologue, qui vous prescrira un traitement hormonal adapté.
Une fois ce premier bilan effectué, la chasse aux poils peut commencer. Et autant dire, qu’il n’est pas toujours évident de se débarrasser de ces satanés poils.
 

Des traitements médicaux

Le traitement médicamenteux peut se révéler utile, mais il doit être prescrit avec précaution. Votre médecin pourra faire appel à un antiandrogène qui bloquera les ovaires et la production d’oestrogènes.
Mais ces traitements lourds peuvent provoquer des effets secondaires, d’où l’importance de rester prudents. Prise de poids, sécheresse vaginale, autant d’effets qui ne sont pas anodins ! Par ailleurs, ils ne sont pas immédiats. Il faut souvent compter trois à six mois avant de se rendre compte de l’effet. Il faut donc s’armer de patience.
 

L’épilation médicale

 La solution ? Détruire les bulbes qui produisent ces poils. Et pour cela, il est nécessaire de passer par la case épilation médicale, ou laser ou à la lampe flash. Dans tous les cas, il s’avère indispensable de consulter un médecin esthétique ou dermatologue habilité et doté du matériel spécifique pour ce genre d’épilation.
Votre médecin commencera par vous faire un bilan clinique pour déterminer s’il existe des facteurs hormonaux et évaluer votre phototype pour établir le nombre de séances nécessaires à la destruction totale de vos poils.
Comptez en moyenne 5 à 7 séances et sachez qu’il vous faudra prévoir un « budget poils », car la séance revient à 200 euros. Mais si cette solution reste chère, elle demeure la plus efficace pour retrouver confiance en soi et réinvestir sa féminité et son corps.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomasbing19 409752 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines