Magazine Santé

Un film antimicrobien pour protéger les implants

Publié le 22 septembre 2015 par Dentisfuturis
is au point par des chercheurs de Strasbourg, il permet de prévenir certaines infections et de combattre l'inflammation postopératoire.
Qu'il s'agisse des prothèses orthopédiques, comme celles de la hanche ou de l'épaule, de moyens destinés à aider un cœur défaillant, comme les pacemakers et les valves, ou encore d'implants dentaires, tous les dispositifs placés dans notre organisme peuvent être à l'origine d'infections. Malgré la vigilance des équipes médicales, ils peuvent être contaminés par des bactéries ou des champignons. La riposte du système immunitaire peut alors entraîner le rejet de l'implant. Pour lutter contre ce phénomène, des chercheurs de l'unité 1 121 Biomatériaux et Bioingénierie (Inserm/université de Strasbourg) et de quatre laboratoires* viennent de créer un film biologique aux propriétés antimicrobiennes, antifongiques et même anti-inflammatoires. Leurs travaux viennent d'être publiés dans la revue Advanced Healthcare Materials.

L'équipe a commencé par identifier ses principales cibles : les staphylocoques dorés (Staphylococcus aureus) hébergés par l'organisme, le bacille pyocyanique, ainsi que les champignons (Aspergillus fumigatus) ou les levures (Candida albicans). Tous peuvent facilement coloniser la surface des dispositifs médicaux implantables. Les scientifiques ont aussi recherché le meilleur matériau pour fabriquer un film biologique destiné à les envelopper et facilement toléré par le corps. Leur choix s'est porté sur deux substances : la poly(arginine) et l'acide hyaluronique. Ce dernier est un composant naturel de l'organisme. Il a été choisi pour sa biocompatibilité et son effet inhibiteur de la croissance bactérienne. L'arginine, expliquent-ils dans leur communiqué, est métabolisée par les cellules immunitaires pour combattre les pathogènes. C'est pourquoi elle a été utilisée pour communiquer avec le système immunitaire afin d'obtenir l'effet anti-inflammatoire souhaité.

C'est ainsi qu'ils ont pu obtenir un film invisible à l'œil nu (entre 400 et 600 nanomètres d'épaisseur) constitué de plusieurs couches. Ce produit « embarque » également – selon leur expression – des antimicrobiens naturels pour empêcher d'éventuelles infections autour de l'implant. Peu toxiques pour l'organisme, ils sont capables de tuer les bactéries en créant des trous dans leur paroi cellulaire tout en empêchant une contre-attaque de leur part. Ce qui constitue une alternative aux antibiotiques actuellement utilisés et dont l'efficacité est de plus en plus limitée en raison de l'émergence de bactéries multirésistantes.

Les premiers travaux montrent que la polyarginine associée à l'acide hyaluronique est active pendant plus de 24 heures contre le staphylocoque doré. Pour prolonger ce délai, l'équipe a déposé sur les implants en titane un précurseur à base d'argent avant l'apposition du film. Il faut savoir que l'argent est une substance anti-infectieuse actuellement utilisée sur les cathéters et les pansements. Grâce à cette « cuisine » un peu spéciale, le résultat est bien double : la présence du film sur l'implant prévient les infections et elle supprime l'activation des marqueurs de l'inflammation qui sont produits, en temps normal, en réaction à l'implantation. C'est pourquoi ces chercheurs espèrent bien que, dans quelques années, tous les implants et les dispositifs médicaux « sortiront couverts » !

Source : http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/un-film-antimicrobien-pour-proteger-les-implants-22-09-2015-1966978_57.php
...
>> Lire l'article complet...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dentisfuturis 317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine