Magazine Côté Femmes

La dernière fois…

Par Missbavarde @Missbavarde

large2

Où j’ai dit haut et fort à qui voulait bien l’entendre : « j’ai un mec je suis en couple » remonte à bien longtemps. Trop longtemps ? Pas assez longtemps ? J’en sais trop rien mais je crois que ce temps fut nécessaire pour moi. Même si cela me manque parfois plus que certains jours, ce célibat m’a fait du bien avec le recul et continue à m’en faire, je ne perds pas d’énergie dans des relations qui débouchent nulle part. Entre ma dernière vraie histoire et maintenant, le concept de couple a disparu on dirait, j’ai fait des rencontres mais je suis passée de « je suis en couple » à « je vois quelqu’un ». Waouh quel terme : quelqu’un ! Quelqu’un c’est quoi, un mec qui n’a pas de prénom, dont on ne parle pas avec force détails car il faut l’admettre ce n’est pas mon mec, pas une personne fixe entendez qu’on voit régulièrement (comme quand on est en couple), personne de fiable, ce quelqu’un est indéfini. Qu’est ce qui a changé en si peu de temps ? Moi ? La société ? La peur de l’engagement est il devenu omniprésente chez nous trentenaires ? Est si difficile de se mettre en couple et de le dire ? Est ce compliqué d’admettre qu’on aime être avec cette personne ?! Apparemment oui. Le regard des autres, son propre regard, la société, admettre ses sentiments… tout ça m’a l’air bien compliqué pour beaucoup de personnes que je rencontre. Moi je n’ai pas honte de dire que j’ai envie d’être en couple, de tenter l’aventure avec un mec qui me fait vibrer et que je fais vibrer, après ça fonctionne ou pas, le débat n’est pas là.

large

Quand je regarde mes histoires, je trouve ça pathétique, dommage, triste, je me dis que je je ne construis rien dans cette ville où personne ne veut vraiment construire et où je me sens en décalage ! Mais je me trouve aussi honnête, courageuse de ne pas me mettre avec le 1er venu pour ne pas rester seule, étrangement je suis sereine (ouai on le dirait pas à le lire mais pourtant je le suis au fond de moi). Être avec une personne par dépit y a rien de pire ! Et je préfère être seule qu’être avec un homme qui au fond ne veut pas vraiment de moi. Je ne suis pas non plus une roue de secours, ni celle qui remonte le niveau de l’ego d’un mec quand celui ci est en baisse, je vaux mieux que ça. La dernière fois où j’étais en couple remonte à moment, mais j’en ai gardé de bons souvenirs, souvenirs de passer du temps avec une personne qui a les mêmes envies que vous à un moment donné, avec qui c’est simple et normal, sans prise de tête. Avoir envie d’être avec l’autre, le revendiquer fait du bien, j’ai envie de revivre ça et il m’a fallu une longue période de célibat et certaines rencontres et remises en question personnelles pour en arriver à cette envie. Depuis je fuis les hommes qui ne me méritent pas, je ne m’embarque pas dans des histoires où je trouve le mec sympa mais sans plus, j’ai appris et je m’écoute enfin. Je veux vibrer pour mon mec, avoir les papillons dans le ventre quand je vais le voir et voir dans ses yeux qu’il est heureux d’être avec moi, juste ça être avec moi, me voir. La simplicité, l’envie de l’un, de l’autre, parler, se sourire… Tout cela me manque dernièrement, beaucoup plus que d’habitude, il y a des périodes comme ça où je pense qu’il est plus sage d’être honnête avec soi même que de se voiler la face, s’écouter et être en accord avec ses envies est un signe de maturité je pense alors je ne suis pas inquiète, m’écouter et me connaître me rend positive et c’est ce qui importe. J’ai des projets personnels, professionnels que j’entreprends et que je compte réussir, et l’amour en fait partie et j’espère que sur ma petite route, le mec qui me mérite et que je mérite sera là. Et alors là ça sera jackpot pour Miss B :)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Missbavarde 462 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte