Magazine Cinéma

Film : Code 46 (2003-2004)

Par Ric01a

code 46

L’Avis De Ric01a : ♥♥♥

Si vous chercher un film qui parle d’amour, vous êtes tomber sur la bonne page tiens…

Puisque de bon matin j’ai la flemme d’écrire un synopsis, je vais utiliser mes pouvoirs légendaire…Hum hum…Par le pouvoir sacré de la connaissance, je détiens WIKIPEEEEEEEEDIAAAAAAAA ! « C’est alors qu’un tsunami s’élève au plus haut des cieux en créant d’immenses chevaux fougueux prêt à courser le monde »

« Dans un futur proche, le détective William Geld, qui enquête sur un trafic de faux papiers, s’éprend de la suspecte, une femme qui lui est interdite selon les lois de la génétique. »

Tout ça pour ça…Oué, je sais… Je contrôle pas mes pouvoirs,c’est comme ça !

Si j’ai bien tout compris, l’univers de Code 46 est assez futuriste est propose un monde ou pour coucher avec une femme il ne faut pas être compatible génétiquement… Même à 25% ! Pourquoi ? J’avoue que j’ai pas bien compris… Je lis sur d’autres sites en  commentaire que les gens trouvent le scénario mal maitrisé et assez brouillon d’ailleurs…Bref, en tout cas, notre cher détective william Geld va se retrouver dans une merde noir en tombant amoureux de la femme qu’il suspecte à l’origine des faux papiers !

Et si y se trouve que l’on est compatible à 100 % ? Que c’est la femme de notre vie ?

Et ben, nan, tu l’a dans l’os… Reste célibataire ! Respecte la loi ! Alors c’est vrai pour le coup, une personne sur internet disait que le film ressembler étrangement à un Blade Runner légèrement moins axé technologie/ SF pure. Effectivement, on à un personnage assez en retrait, ce dernier utilise un sorte de « Pouvoir » d’empathie qui lui permet de ressentir les émotions des gens et du coup de carrément lire à demie mot dans leurs esprits… Chaud les nouvelles drogues quand même hein…

Le film est quelques part plutôt contemplatif et la narration assez bien doublé pour que l’effet voulus fonctionne.

Après, comme le disait aussi un mec sur internet et on conclura avec ça (Parce que y a vraiment pas grand chose à dire…) :

« Seul point positif à mon sens, la volonté de maintenir une certaine sobriété dans cet univers SF. Pas de voitures volantes donc, ni de pistolasers, de trains à vitesse lumière, de ponts aériens à la cinquième élément. Tim Robbins correct dans son jeu d’acteur. C’est maigre. »

Ric01a


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte