Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 430) : IL FAUT FAIRE LE TRI ....!

Publié le 26 septembre 2015 par 000111aaa

Avant de démarrer sur le «  fond de l’histoire »  , je veux poursuivre l’explication donnée dans mon dernier  article sur le système d’unités de PLANCK ….Les  animaux  épris de symboles vocaux ou écrits   que nous sommes devenus  ont besoin à tout moment  d’unités  en rapport avec les mesures de  ce qui les entoure …Donc ils choisiront des unités   commodes à utiliser pour leur vie de tous les jours …..Il se trouve qu’ à la fin du 19ème siécle  , un certain nombre d’Etats , par  la première Conférence générale des poids et mesures  en  1889  ont accepté  d’adhérer à un Système international d’unités ( inspiré du système métrique) …Vers   cette époque, PLANCK   va devenir   en  1894 membre de l'Académie royale des sciences et des lettres de Berlin , donc  c’est  un physicien très affuté et reconnu …..Or   il n’est pas satisfait de  cette   soit disante «  commodité »…..Tantôt  , les unités  sont trop petites  , tantôt elles sont trop grandes   pour les phénomènes  de toute taille   qu’ un physicien doit  mesurer….Que faire ?  Comme je vous l’ai par avance et   bien trop précipitamment   utilisé moi-même    , tout physicien  doit  commencer  par interpréter les problèmes à partir des dimensions des grandeurs physiques mises en jeu, c'est-à-dire de leur nature intrinsèque : longueur, durée, masse, etc. Cette manière de faire est logique et se nomme  l’analyse dimensionnelle …C’est une sorte de début d algèbre  simpliste   ou chacune de  ces grandeurs va être représentée par un symbole , une lettre   ……Par exemple  L  pour longueur  et T pour temps ou durée  ETC ….Et ensuite il faut cogiter  et avec les grandeurs  ou dimensions de base , trouver  la valeur de la grandeur dérivée D  sous forme  D= L  puissance x  . L puissance Y  etc ……Mais était-ce suffisant ?

L’ idée  ( que je trouve géniale) de  PLANCK  c’ est de ne plus avoir à se soucier des unités du Système International qui venait d’être  fraichement « pondu », mais au contraire  de supprimer les  facteurs de conversion qui en découlaient…Autrement dit , les valeurs de ces constantes  physiques deviennent 1 lorsqu’elles sont exprimées dans ce système !Quelles simplifications cela donne ! Par exemple, la célèbre équation d’Einstein E = m c² devient uniquement E = m, c’est-à-dire qu’un corps de masse 5000 unités de masse de Planck aura une énergie intrinsèque de 5000 unités d’énergie de Planck puisque c² =1²=1 !!!!!

  Libre à vous , chers lecteurs , d’y voir d’autres choses  qui pourraient contrarier vos propres théories ! Et qu’ ensuite vous trouviez  ces unités «  naturelles »  trop grandes ou trop petites  ou interprétables autrement dans vos propres  prémisses  ou calculs , c’est  votre affaire !.....

 «  Ohhh !Alors  OLIVIER ,au-delà des valeurs de PLANCK  , et surtout pour ce domaine   de  la Réalité   qui semble  devenir borné par un «  MUR » infranchissable  à toute recherche  , on fait quoi… ??? »

Je vous réponds :  POUR MOI ,C’EST LA MECANIQUE QUANTIQUE QUI  DOIT SE TAIRE , pas la Physique ,et surtout pas  l’ exploratoire  !!!!

-------------------------------------------------------------------------

 En effet  cela ne change rien  au problème des caractéristiques d’un   subquantique éventuel  et surtout  au problème de  la réunion des  courbes de mon graphique ci-dessous   en  une courbe unique …..Si la courbe de la force gravitationnelle   ne rejoignait  pas  l’autre   ,à gauche ,  et restait  par exemple à une valeur d’ ordonnée y   toujours  plus basse , cela signifierait  que la gravité quantique , c’est peut –être  un concept et erroné  et une quête inutile … !La  force gravitationnelle vient –elle  alors  d’ailleurs ??????

  • Le  Pouvoir de l 'Imaginaire ( 430) : IL FAUT   FAIRE LE TRI ....!

-----------------------------------------------------------------------------

-« OLIVIER ! Tu finis par  nous dire  que toute cette collection de  physiciens  célèbres  que tu as citée  perd son temps !

-« Oui et non !Il y a encore plus de gens  sur le sujet , ceux   par exemple de  la  théorie de  la  Supersymétrie ( en anglais SUSY) …Je rappelle que  la majorité des physiciens n’est pas aveugle  devant les  hypothèses  en pointillés de ce graphique  …Donc  ADMETTENT  que  le modèle standard en tant   que  modèle descriptif  de la partie droite de la figure  et  de  basse énergie devra finir par  donner  la main à d’ autres modèles qui incluront  plus de phénomènes…… Mais ce n’est pas facile  et la supersymètrie , par exemple ,  en introduisant une symétrie entre bosons et fermions. , si elle permet de réunir  la gravité au reste (en haute énergie , à gauche de la figure ) n’a pas la faveur de tous les théoriciens et  pas de preuves expérimentales jusqu’ici !

J’ai aussi une autre remarque à faire pour les physiciens visiteurs  de  ce site …… On ne  peut pas « jouer » avec la Relativité  Générale  n’importe comment  car c’est  déjà un système totalement contraint. Or la présence de contraintes pour un système s’accompagne de symétries de jauge   et cela  complique la démarche de quantification. Alors  vous n’ignorez pas qu’ on  ne possède dans notre boite à outils  que  de deux grandes techniques de quantification : l’approche canonique  à la Dirac et l’approche par intégrale de chemin  à la  Feynman.Mon opinion personnelle est donc  que  les maths   de ces techniques ne sont pas  à la hauteur  suffisante !

-«  Alors  Olivier ? On lève les bras ???? ET LA GRAVITATION HOLOGRAPHIQUE DE MALDACENA … ET  OSCAR , alors ???

 A SUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine