Magazine Culture

On a lu : « Zaï Zaï Zaï Zaï » de Fabcaro (éd. 6 Pieds Sous Terre)

Publié le 27 septembre 2015 par Swann

Zaï Zaï Zaï Zaï c’est une bande dessinée-ovni qui a su à la fois me faire éclater d’un rire franc et m’offusquer contre la société. Zaï Zaï Zaï Zaï c’est aussi le point de rencontre de tous les talents : une plume acérée pour des dialogues délirants et une illustration en bichromie du plus bel effet. Les dessins sont réalistes et contemplatifs, plutôt figés, ils contrastent magnifiquement avec les dialogues déroutants et le scénario surréaliste.

zai-zai-zai-zai

Arrivé à la caisse d’un supermarché, Fabrice, auteur de BD, s’aperçoit qu’il a oublié sa carte de fidélité. Le vigile, alerté par la caissière paniquée, menace de faire une roulade arrière. Fabrice n’a pas d’autre solution que de prendre la fuite. Ainsi commence ce « road-movie » complètement déjanté.

Alors que le fuyard se retrouve très vite au coeur de toutes les discussions, il rejoint tant bien que mal la Lozère où, comme « ils ne captent ni télé ni radio », il se pense en sécurité.

La société de consommation, les relations humaines, la manipulation médiatique, les forces de l’ordre, la justice, le clivage Paris-province et surtout le rapport aux métiers artistiques et à la BD sont intelligemment critiqués à travers un comique de l’absurde terriblement efficace. Les situations du quotidien les plus anodines (faire ses courses, croiser une vieille connaissance, faire du stop…) sont détournées de manière irrésistiblement drôle et deviennent matière à réflexion.

Ce récit-choral apporte à chaque planche son lot de surprises et de situations loufoques. Tout le monde y va de son commentaire sur la terrible affaire de celui-qui-n’avait-pas-sa-carte-de-fidélité : la boulangère, les vieux, le présentateur du J.T., la mère de famille, le couple… Et tous leurs propos semblent à la fois si inconcevables et si réels qu’on ne sait plus où donner de la tête. Le récit semble être le fruit d’une improvisation délirante, Fabcaro n’a aucune limite. Et pourtant, tout semble si banal.

Zaï Zaï Zaï Zaï, c’est l’enfant secret des Monty-Python et de Bastien Vivès (lire la collection Shampoing chez Delcourt !). Coup de foudre assuré.

On a lu : « Zaï Zaï Zaï Zaï » de Fabcaro (éd. 6 Pieds Sous Terre)
On a lu : « Zaï Zaï Zaï Zaï » de Fabcaro (éd. 6 Pieds Sous Terre)
On a lu : « Zaï Zaï Zaï Zaï » de Fabcaro (éd. 6 Pieds Sous Terre)
On a lu : « Zaï Zaï Zaï Zaï » de Fabcaro (éd. 6 Pieds Sous Terre)

Zaï Zaï Zaï Zaï, Fabcaro, éd. 6 Pieds Sous Terre, coll. Monotrème [mini], mai 2015, 72 pages, 13 €.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 64691 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte