Magazine Conso

Déchirure

Publié le 27 septembre 2015 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite
Déchirure

Couper les ponts avec les personnes toxiques de notre entourage. Ça ne serait pas, à ce qu'il parait, de l'égoïsme, mais faire preuve de bienveillance envers soi, une façon de se protéger et de se préserver.

Mais qu'en est-il lorsque cette personne toxique est la personne que vous aimez le plus au monde ?

Comment peut-on arriver à couper les ponts avec sa propre mère ?

Ça me déchire.

Mais je n'y arrive plus.

J'ai mis d'abord, plus ou moins consciemment, de la distance physique entre nous. Et puis j'ai espacé les visites, espacé les appels aussi.

Je ne supporte plus tes reproches, je ne supporte plus ton mal être, ta dépression, tes rancœurs et tes colères.

Et pourtant tu me manques tellement.

Où est passée la femme qui m'a élevée. Où est passée la mère formidable, bienveillante et dynamique de mon enfance ?

Je suis fatiguée d'essayer. Fatiguée et tellement malheureuse de cette situation qui ne fait que s'aggraver. De nos liens qui ne font que se déliter.

Parfois je me dis que je devrais t'écrire. Que peut être là tu essaierais -pour une fois- de m'écouter et de renouer le dialogue -un vrai dialogue- avec moi. Mais je ne suis même pas convaincue que cela puisse encore fonctionner.

Tu me manques maman. Tu me manques et tu ne sembles même pas t'apercevoir combien j'ai mal de tout ça.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines