Magazine Cinéma

Retour vers le futur : Les 48 de 1981

Par Fredmjg @FredMJG

721 films sortis cette année-là [Source : Encyclo-ciné], 113 vus, inédit inclus.

Rendez-vous sur Zoom Arrière où Vincent d' a très gentiment accepté de me remplacer pour l'édito de l'année où est sorti l'un de mes films préférés - il n'y en a guère beaucoup - de Steven Spielberg, son idole. N'hésitez pas à y aller de votre top 10 dans les commentaires.

Retour vers le futur : Les 48 de 1981

La vingtaine fantastique

    Lucifer rising de Kenneth Anger_1972/1980 [CM]

Les challengers

    Métal hurlant/Heavy metal de Gerald Potterton_1980

Les comédies

  • Polyester de John Waters_1981
  • Coup de torchon de Bertrand Tavernier_1981
  • La chèvre de Francis Veber_1981

Le temps des polars français

  • Eaux profondes de Michel Deville_1981
  • Garde à vue de Claude Miller_1981
  • Le choix des armes de Alain Corneau_1981

Viva la Shaw Brothers [Chapitre 2]

  • La 36ème chambre de Shaolin/Shaolin san shi liu fang de Liu Chia-lang_1977
  • Le tigre de jade/Pai yu lao hu de Chor Yuen_1977
  • Le maître du kung-fu/Jiao tou de Sun Chung_1978
  • Ceinture noire contre kung-fu/Fang shiyu yu hong xiguan de Chang Cheh_1973

Le plaisir coupable

    Le choc des Titans/Clash of the Titans de Desmond Davis_1980

Cela s'appelle l'horreur

  • Hurlements/The howling de Joe Dante_1980
  • Fondu au noir/Fade to black de Vernon Zimmerman_1980
  • Cannibal holocaust de Ruggero Deodato_1979
  • L'emmurée vivante/Sette note in nero de Lucio Fulci_1977
  • Réincarnations/Dead and buried de Gary Sherman_1980
  • Vendredi 13/Friday the thirteenth de Sean Cunningham_1979
  • Le loup-garou de Londres/An American werewolf in London de John Landis_1981
  • Baiser macabre/Macabro de Lamberto Bava_1980
  • Docteur Jekyll et les femmes de Walerian Borowczyk_1981
  • Le monstre du train /Terror train de Roger Spottiswoode_1979
  • Rivages sanglants/Noa Noa de Ugo Liberatore_1973
  • La malédiction finale/The final conflict de Graham Baker_1981
  • Le survivant d'un monde parallèle/The survivor de David Hemmings_1981
    L'homme de fer/Czlowiek z zelaza de Andrzej Wajda_1981

La superbe affiche de l'année signée Topor [trop belle pour Thomas]

    Celles qu'on n'a pas eues de Pascal Thomas_1980
  • Fantôme d'amour/Fantasma d'amore de Dino Risi_1980
  • Les ailes de la colombe de Benoît Jacquot_1980
  • Passion d'amour/Passione d'amore de Ettore Scola_1980
  • La dame aux camélias/La storia vera della signora dalle camelie de Mauro Bolognini_1980

Le western dans l'espace

    Outland. Loin de la terre de Peter Hyams_1981

Le film qui a dû drôlement vieillir mais à qui on garde toute sa tendresse [rapport au respect de sa folle jeunesse]

A boire et à manger [Et on peut se laisser tenter. Ou pas]

Le surestimé [et la musique... cette scie !]

    Les chariots de feu/Chariots of fire de Hugh Hudson_1980
    I spit on your grave/Day of the woman de Meir Zarchi_1978

Parfaitement oubliables et on peut même s'en passer

Le film qui donne envie de décerner un César du pet et de fumer du chou [ou le contraire]

    La soupe aux choux de Jean Girault_1981

Le porno du samedi soir

    Les bas de soie noire de Burd Tranbaree_1981

Les horreurs [avec jeu de mot à l'intérieur]

  • Massacres dans le train fantôme/The funhouse de Tobe Hooper_1980
  • La secte des cannibales/Mangiati vivi ! de Umberto Lenzi_1980
  • Le lac des morts-vivants/El lago de los muertos vivientes de Jean Rollin_1980
  • Dominique de Michael Anderson_1978
  • Sphinx de Franklin-J. Schaffner_1980

Belmondo vs Delon : 0 partout

  • Le professionnel de Georges Lautner_1981
  • Pour la peau d'un flic de Alain Delon_1981

Le nanar cher à mon cœur puisqu'il m'a permis d'éviter de me faire piétiner à l'entrée du Festival International de Paris du Film Fantastique et de Science-Fiction pour la projection de Mad Max*

* Le secret ? se coltiner donc le film " familial " de la semaine à l'affiche du Grand Rex et demeurer dans la salle en brandissant son passe pour la soirée des fondu(e)s de fantastique

Sans doute Charulata de Satyajit Ray, mais à la réflexion, je me demande si je ne l'ai point vu. Certains apprécieraient sans doute que je me mette à Debord - In girum imus nocte et consumimur igni -, mais ce sera sans doute pour une autre vie.

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredmjg 3138 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines