Magazine Culture

La décision - Britta Böhler

Par Ivredelivres

En 1933 Thomas Mann a quitté Munich pour un voyage en Suisse, le retour se révèle risqué et quasi impossible, les nazis ont confisqués une grande partie de ses biens et sa sécurité n'est plus assuré. Adieu maison à laquelle l'écrivain est très attaché et surtout adieu à la bibliothèque de 8000 volumes même s'il garde un rien d'espoir de les récupérer.

La décision - Britta Böhler

La maison des Mann à Munich

Le voyage se transforme en exil pour le Prix Nobel de littérature obtenu en 1929, il trouve, après bien des pérégrinations, à se loger dans une maison à Zurich au bord d'un lac. En 1936 les exactions en Allemagne prennent le tournant qu'on connait et sa femme et surtout ses enfants le pressent de prendre parti, de s'exprimer. Erika surtout est sévère avec lui elle

" lui reprochait sa superbe, qualifiait sa retenue de marque d'arrogance, affirmait qu'il était déplacé, à pareille époque, de vouloir ainsi faire fi de la réalité. "

La décision - Britta Böhler

Maison de l'exil

Il a à la fois l'envie de combattre les nazis et le besoin d'écrire en paix, il donne raison à son frère Heinrich qui a pressenti très tôt la catastrophe, mais on perçoit à travers ses atermoiements la crainte de n'être plus lu en Allemagne, de ne plus pouvoir faire vivre sa famille.

La décision - Britta Böhler

La famille Mann

Il sait qu'une fois la lettre publiée les liens avec l'Allemagne seront définitivement rompus alors il essaie de se rassurer

" Même s'il n'a plus le droit de vivre dans sa patrie, tant qu'il continuera d'y être lu et de pouvoir écrire pour elle, il ne sera pas tout à fait sans patrie. "

" Ses livres seraient interdits en Allemagne et lui inévitablement déchu de sa nationalité. "

" On affirmait qu'avec sa conférence sur Wagner, il avait souillé la mémoire du grand compositeur "

lui qui aime tant la musique de Wagner.

Le livre est court et les fréquents retours en arrière rythment très bien le récit.

Entrer ainsi dans la sphère de pensée d'un des grands écrivains du XXème siècle est un très bon moment de lecture, son portrait est convaincant.

Dans sa lettre il a dit

" Tant que je vivrai, fût-ce même comme citoyen du Nouveau Monde, je resterai Allemand et je souffrirai du destin de l'Allemagne et de tout ce que, par la volonté de tyrans criminels, elle a infligé moralement et physiquement au monde. "

décision Britta Böhler

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ivredelivres 1116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines