Magazine Le vin

Château De Fargues et Clos Haut Peyraguey : millésimes 2013 et autres à l'UGC

Publié le 07 septembre 2016 par Daniel Sériot

Nous poursuivons le tour d'horizon des vins de Sauternes dégustés lors du week-end des Grands Crus (UGC) au mois de juin dernier. La plupart des commentaires sont ceux d'Isabelle qui a dégusté les vins du millésime 2013, et un autre millésime proposé par des diverses propriétés présentes à cette manifestation. Je n'ai, pour ma part, uniquement goûté que les vins du millésime 2013.

P1050763

Le Château De Fargues (15 hectares en production) est complanté avec 80% de Sémillon et 20% de Sauvignon sur des sols argilo-graveleux reposant sur un substrat argileux. Ce vignoble qui appartient au Comte de Lur Saluces est travaillé par ses équipes avec la même minutie qui était la sienne quand il gérait Yquem

Le Clos Haut Peyraguey appartenant à Bernard Magrez qui fait face à Yquem sur la colline voisine est un vignoble (12 hectares dont huit d'un seul tenant) largement dominé par le cépage Sémillon (95% ) complété par 5% de Sauvignon. Les vignes sont plantées sur des sols sablo-graveleux à passées argileuses par endroit, l'ensemble surmontant un sous-sol argileux.

P1050768

Fargues 2013

Le nez est très aromatique, et déplie un éventail large et envoûtant d’épices douces, de fleurs, de safran pur (pistil) et d’agrumes.

Se combinent aussi des notes de cuir, de cire, et d’autres plus capiteuses de fleurs séchées (pétales de rose)

La bouche déploie la très grande douceur sapide de fruits frais (abricot, poire),de miel. Elle est marquée d’une vive acidité qui lui apporte fraîcheur, puissance dès le maintien pour aboutir à une finale aérienne, longue, salivante, et gourmande.

Dégustation Daniel 

La robe offre une nette teinte or. Le nez expressif évoque l'abricot d'un bon rôti, de délicates épices orientales, avec des notes d'agrumes confit et de miel fin . La bouche onctueuse et charnue prend de l'ampleur et du volume dans un centre fruité. La finale d'une très bonne allonge est bien dessinée, équilibrée (fraîcheur perceptible) et persistante. Noté 17

Fargues 2006

Se découvre par un nez de cuir, d’encaustique, et de noisette.

La bouche est d’une belle vivacité et fait virevolter des goûts d’abricot, et de fruits secs, mellifluente, aérienne et fraîche ! La finale est longuement expressive, dynamique et élancée.

P1050767

Clos Haut Peyraguey 2011

Le nez évoque des herbes de provence, (thym citronné), verveine.

La bouche est fort liquoreuse, et offre toutes les subtilités des fleurs séchées, de la noisette fraîche et un très bel abricot.

Les impressions acides équilibrent l’ensemble et permettent en rémanence les sapidités intéressantes de mangues rôties, dans une finale longue et savoureuse.

Clos Haut Peyraguey 2013

Au nez, il est des notes de fleurs séchées, d’herbes aromatiques, et de fruits délicatement rôtis.

La bouche est d’une belle amabilité, la liqueur est très souple et dynamique. Le miel se manifeste davantage dans la finale qui soulève d’ailleurs par de vifs élans de belles saveurs mêlées et diverses de fruits jaunes, dont la mirabelle.

Dégustation Daniel

La robe de couleur or clair est brillante. Des arômes de fruits jaunes (dont l'abricot), nuancés de notes florales, et de miel léger se dévoilent à l'aération. La bouche est élégante, très onctueuse, avec une liqueur dense et concentrée , agrémentée de fruits rôtis. La finale est longue, bien définie, d'une grande richesse ( dans le millésime) et très aromatique. Note potentielle 17,5. Un must dans le millésime, un vin qui nécessitera de la garde compte tenu de sa richesse en sucres

Posté par Daniel S à 00:01 - Liquoreux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine