Magazine Sexo

Le problème avec le marché de la séduction et les gourous du Game

Publié le 14 novembre 2016 par Chrisandflow

Je n’ai rien contre le marché de la séduction en soi.

Ceci dit, il y a quelque chose qui m’exaspère sur ce marché ; c ’est que la plupart des coachs/experts qui enseignent la séduction ne sont pas authentiques.

Ils montrent rarement, sinon jamais, leurs faiblesses, ni les à-côtés moins agréables de la drague.

Si vous les écoutez, vous avez l’impression qu’après avoir appris et maîtrisé la bonne méthode et/ou les bonnes techniques, toute votre vie devient géniale !

Plus aucune frustration. Plus aucun problème avec les femmes. Plus d’effort à faire.

Vous allez pouvoir séduire la femme de vos rêves, l’attirer pour toujours, et votre vie entière va devenir radieuse (plus de problèmes nul part.)

Si vous regardez leurs vidéos, vous avez aussi l’impression qu’ils n’ont jamais de rejets ; ou peu, et toujours légers ou très faciles à encaisser.

Mais tout cela n’est QUE de l’enfumage !

On essaye de vous faire rêver pour que vous consommiez, et consommiez encore, en poursuivant un idéal (le (quasi) 100% de réussite, le Zéro rejet,…)  qui n’existe pas !

Croyez-moi, je connais beaucoup d’entre eux.

Certains que je considère comme des imposteurs, d’autres qui ont couché avec des centaines de femmes…

Mais qu’ils soient l’un ou l’autre, ils sont avant tout comme VOUS et MOI : soumis aux mêmes lois !

  • Ils ne séduisent pas toutes les filles qu’ils veulent ; il arrive qu’ils aient des échecs, qu’ils fassent des erreurs, qu’ils se fassent envoyer balader.
  • Ils doivent travailler/entretenir leurs fondamentaux.
  • Ils n’ont pas plus de « techniques verbales magiques » pour attirer ou éviter le rejet que vous et moi.
  • Leurs compétences de séducteurs (aussi bonnes soient-elles) ne les dispensent pas de devoir gérer leurs relations, et de perdre de l’attirance quand ils s’engagent mal/passent trop de temps avec leur partenaire. Ni de se faire larguer d’ailleurs.

La seule chose qui change, c’est qu’ils « marketent » – souvent à l’extrême – leur image de séducteur et/ou leur « game » ; pour leur profit et/ou pour leur ego.

Voilà pourquoi on peut être tenté de croire qu’ils ont quelque chose de différent.

Les coachs vous induisent en erreur !

En faisant cela, ces coachs induisent les hommes inexpérimentés en erreur.

Un peu comme les femmes en vous donnant de fausses idées de ce qu’elles aiment chez les hommes, les coaches vous emplissent d’un tas d’idées fausses sur comment séduire et ce que vous pouvez espérer obtenir.

Ils vous donnent des attentes irréalistes : comme pouvoir séduire TOUTES les femmes, les intéresser uniquement par des techniques verbales apprises par cœur, pouvoir les ramener chez vous le jour même, les embrasser en 5 minutes, ou éviter/limiter au strict minimum les risques de rejets/refus.

En bref, ils montrent le bon côté de la séduction, et cachent le côté sombre

  • Ils montrent qu’on peut apprendre la séduction, devenir séduisant… mais pas que cela demande du temps et des efforts.
  • Ils montrent que c’est possible de séduire dans la rue… mais pas qu’il faut aborder 20 ou 30 fois !
  • Ils montrent qu’il est possible d’embrasser en 5 minutes ou de ramener des filles chez soi le même jour… mais pas que ça marche avec une fille intéressée sur au moins 10 ou 20.
  • Etc., etc.

Ils vous cachent que pour chaque YIN, il y a un YANG.

Le résultat à TOUJOURS un prix

marché de la séduction résultat drague réussite échec

Il n’y a pas de réussite sans échec ; pas de succès sans effort

Plein de choses sont possibles en séduction.

  • On type peut démarrer de TRÈS bas, et devenir un séducteur hyper efficace ;
  • On peut embrasser une fille dans la rue en quelques minutes (je l’ai fait, quelques fois) ;
  • On peut coucher quelques heures après l’avoir rencontré – je l’ai fait plusieurs fois, et même après une dizaine de minutes en abordant devant chez moi (une seule fois).

Mais plus un résultat semble beau (Yin), plus le prix à payer pour l’obtenir est élevé (Yang).

Parfois, le jeu en vaut la chandelle. D’autre fois pas.

Par exemple : je ne jamais à aller directement au fclose. Mon esprit est programmé pour le numclose. Et sauf s’il est évident que la fille n’a rien de mieux à faire et à envie de poursuivre l’interaction, je reste sur cet objectif.

Pourquoi ?

Parce que pour viser « l’instant-Fclose », il faudrait que j’aborde beaucoup plus.

Pensez-y : Il faut filtrer les filles non seulement intéressées, mais aussi…

[1] suffisamment ouverte/à l’aise pour coucher avec un homme directement, sans passer par un ou plusieurs rendez-vous (toutes les femmes, même TRES intéressées, ne font pas partie de cette catégorie- là)

[2] qu’elle soit logistiquement dispo pour quelques heures qui viennent (encore, toutes les filles ne font pas partie de cette catégorie.)

Cela demanderait trop d’approches pour un résultat qui, somme toute, sert plus à satisfaire son ego qu’autre chose.

S vous voulez du sexe immédiat, c’est plus facile d’appeler sa sexfriend pour satisfaire son appétence.

Idem : quel pourcentage de filles initialement intéressées pouvez-vous embrasser rapidement ? Sans buyer’s remorse ensuite ? Et qu’est-ce que cela vous apporte au final ?

Certains résultats ne valent pas l’effort.

La vérité du terrain (ou l’illusion du marché de la séduction)

Cela fait 10 ans que je suis dans le « game. » J’ai probablement autant de légitimité, sinon plus, que chaque autre coach sur le marché.

Malgré tout :

  • Je dois toujours faire une vingtaine d’approches pour séduire UNE fille.
  • Je dois toujours entretenir mon attractivité : pousser un peu de fonte, faire attention à mon alimentaire, bien m’habiller, etc.
  • La peur de l’approche et de l’escalade revient quand je cesse de pratiquer pendant un moment.
  • Mes relations ne sont pas toujours idéales – les filles disent pas « Amen » à tout ce que je dis, parfois je dois gérer des tensions/caprices/revendications, et maintenir ma frame.
  • Je peux être déçu, voire frustré, parfois.
  • Parfois j’ai de très bonnes séries… et parfois des passages à vide.
  • Il m’arrive encore de faire des erreurs stupides (préférer parler plutôt qu’escalader, et laisser se fermer la fenêtre d’opportunité, dépasser la limite et donner l’air insistant, trop dissimuler mon intérêt quand dans un contexte social.)

Bref : je ne suis pas le parfait Alpha-mâle en puissante que prétendent être les autres choses.

D’ailleurs, je ne considère même pas ces choses comme des « faiblesses » inavouables… Elles font juste partie des aléas de la vie, et des vulnérabilités d’un Homme.

Personne n’est parfait ! Certains sont seulement moins imparfaits que d’autres.

Est-ce que je dis cela parce que je suis trop négatif/simpliste par rapport à eux ? Ou parce que je suis plus sincère (=moins fin marketeur…) ?

A vous de vous faire votre idée !

Chrys

Apprendre à draguer, ça vous dit ? 

Téléchargez mon Guide Gratuit et découvrez les 20 meilleurs conseils pour apprendre à aborder et séduire dans la rue.

problème avec marché séduction gourous GameLe problème avec le marché de la séduction et les gourous du Game

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :