Magazine Humeur

Vous n’avez pas aimé 2016 ? Vous allez détester 2017 !

Publié le 02 janvier 2017 par Pierre Thivolet @pierrethivolet

Vous n’avez pas aimé 2016 ? Vous allez détester 2017 !

Préparons nous au pire pour 2017, nous aurons peut-être une bonne année !

Les rétros de l’année qui vient de s’achever nous ont … achevés. Toutes ces horreurs, ces échecs, la liste est trop longue et déprimante. Et l’on se dit que 2017 ne pourra pas être pire. Sauf que selon la fameuse loi de Murphy (Edward A. Murphy Jr , pas Eddy Murphy) : « Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera mal nécessairement ». En français, c’est aussi ce qu’on appelle la loi L.E.M, la loi de l’emmerdement maximal. Ou le coup de la tartine beurrée qui tombe toujours du côté beurré.Cela « sonne » un peu pessimiste pour un début d’année où il est de bon ton de souhaiter amour, gloire et beauté, sans oublier de l’argent, à tout le monde. Autant dire donc à personne. Car hélas tout le monde ne peut pas être heureux, et parfois même le bonheur des uns fait le malheur des autres. Demandez à nos hommes politiques qui le savent bien et qui pourtant continuent à y croire jusqu’au moment où ils sont obligés de ne plus y croire. On appelle ça des élections, où un seul est élu et accède au bonheur suprême. Rendez-vous notamment en mai 2017.Tout cela donnerait des envies de rester en 2016, ou plutôt en 2015, ou plutôt encore avant quand nous étions petits. Allez encore une citation pour étaler sa culture : « Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite ou mourir !  » Et ça c’est du Jean Anouilh, et c’est Antigone, et c’est superbe, écrite à la fin de la guerre ( de la seconde guerre mondiale) mais toujours autant d’actualité: La médiocrité de l’époque nous révolte et nous idéalisons le passé. Tout était mieux avant, même au temps de la peste et du choléra. Même au temps du franc français avec une inflation à deux chiffres, même au temps de la ligne Maginot, quand les frontières étaient tellement bien gardées que les troupes ennemies y sont rentrées comme dans du beurre!Le pire est donc toujours certain et pourtant cela devrait nous pousser à être optimiste, à croire aux lendemains meilleurs. Murphy Edward A. était un ingénieur qui concevait des moteurs d’avion. Et en matière de sécurité, plus exactement comme l’on dirait dans l’industrie nucléaire à EDF, de sûreté, il faut prévoir le pire. Non pas partir de l’idée que le risque zéro existe, mais qu’il n’existe pas. Se préparer au pire, par exemple imaginer le pire en matière nucléaire, c’est justement tout faire pour l’éviter. Préparons-nous au pire pour 2017, et comme cela nous aurons peut-être une bonne année. Nous vivons une e-poque formidable.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Thivolet 3167 partages Voir son profil
Voir son blog