Magazine Environnement

Comment éviter les troubles ORL de l’hiver ?

Publié le 10 janvier 2017 par Juliecoignet @Juliecoignet

Chers amis,

J’ai ouïe dire que le printemps était prévu le 20 mars 2017, ça veut dire qu’il reste encore plus de 2 mois d’hiver…. Durée pendant laquelle notre objectif santé va être avant tout de rester en pleine forme et passer à travers les microbes et épidémies en tous genres.

hiver-vitalite-immunité

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les troubles classiques de l’hiver sont très souvent liés à la sphère ORL : rhume, angine, rhino-pharyngite, bronchite, otite, etc… et surtout chez les enfants.

Certes le froid favorise cela mais il n’est pas le seul responsable !

Figurez-vous qu’indépendamment des virus saisonniers, c’est l’état de surcharge du terrain de chaque personne qui est à l’origine de la maladie. Dans mes cours de naturo j’ai appris que la maladie dépend de 2 choses : la virulence de l’agent infectieux et la capacité de l’organisme à y résister.

Vous qui pensiez qu’attraper les microbes de vos enfants étaient inévitables ou encore que si vous étiez malade c’était la faute à pas de chance et bien voilà la vérité rétablie

:-)

L’alimentation, causes principales de la répétition des infections ORL de l’hiver.

Concrètement, il y a 3 catégories d’aliments principaux qui impactent le système ORL : les produits laitiers animaux, les sucres et les féculents.

(Que ceux qui veulent plus de détails sur les mécanismes d’actions du corps et des différents aliments me contactent en direct ou via les commentaires du blog.)

// Les produits laitiers animaux et en particuliers ceux à base de lait de vache sont pro-inflammatoires et générateurs de mucus, mucus que l’on retrouve alors dans le nez qui coule, la gorge qui racle ou les bronches qui ronflent.

// Les sucres industriels (biensur pas ceux des fruits ou du miel) sont irritants, acidifiants et déminéralisants, rien que ça ! Ils participent activement à l’inflammation du système ORL.

// Les féculents (regroupant toutes les céréales) raffinés sont quant à eux dévitalisants et également cause du mucus qui encombre les voies respiratoires.

Pour mettre toutes les chances de votre côté de passer l’hiver en pleine vitalité il faut aussi penser à dormir suffisamment, pratiquer une activité physique régulière, boire suffisamment d’eau et limiter au maximum les sources de tensions et de stress qui fragilisent le système immunitaire.

Pour vous guider, voici mon plan d’action pour passer l’hiver en pleine vitalité :

— Privilégier une alimentation à base de fruits et de légumes (comme toujours en fait mais c’est plus dur l’hiver je trouve !)

— Drainer son foie avec une monodiète ou une cure de jus frais de légumes et fruits un jour tous les 15 jours

— Boire des tisanes drainantes : pissenlit, romarin, artichaut, chardon-marie, chicorée…

— Nettoyer son nez (porte d’entrée des virus) matin et soir avec du sérum physiologique ou pour les puriste avec un lota.

— Soutenir son immunité avec une cure d’extrait de pépin de pamplemousse, 15 gouttes chaque matin dans un verre d’eau pendant tout l’hiver (5 gouttes pour les enfants)

— Dormir plus : il fait nuit plus tôt c’est pas une raison pour déprimer au contraire, profitez en pour cocooner et dormir plus, c’est le cycle de la vie qui veut ça, ne le contrariez pas.

— Avoir une activité physique au minimum 2 fois par semaine (1h de running et 1h de yoga au minimum par semaine pour ma part).

— Complétez en vitamine D naturelle (j’utilise Ergie D pur ma part) : la vitamine D participe à la bonne fixation du calcium et du phosphore, indispensable notamment pour prévenir l’ostéoporose, normalement apportée par le soleil, nous sommes tous en carence l’hiver.

Si malgré tout cela, la maladie « s’abat » quand même sur vous, commencez par l’accueillir comme une opportunité (de faire une pause, qu’on s’occupe de vous, de dormir plus, de lire un bon bouquin, etc..) vous verrez ça change tout !

Et puis concoctez-vous une petite trousse de secours.

Ma trousse à pharmacie naturelle pour un hiver en pleine vitalité

sante-naturelle-hiver-immunite

— Extrait de Pépin de Pamplemousse (meilleur antibiotique et antiviral naturel) : 15 gouttes le matin dans un verre d’eau – 5 gouttes pour les enfants.

— Eau de mer ou sérum physiologique : pour nettoyer le nez matin et soir

— Huile Essentielle de Ravintsara : 3 gouttes dans une huile végétale neutre ou une petite cuillère de miel dès l’apparition des symptômes (rhume, angine, grippe…) – à renouveller 3 ou 4 fois par jour jusqu’à amélioration

— HE d’Eucalyptus radié ou citronné idem 3 gouttes dans une petite cuillère d’huile végétale neutre ou de miel pour déboucher la sphère respiratoire.

— Vitamine D -Ergie D pour compenser le manque de soleil de l’hiver. 2 gouttes chaque matin directement dans une petite cuillère ou sur la langue.

Allium cepa composé 9CH en homéopathie (je donne ça à mon fils dès qu’il a un début de rhume et depuis ça n’est plus jamais descendu dans ses bronches ou transformé en otite)

Drosera composée 9Ch en homéopathie contre la toux et pour éviter que les bronches s’enflamment.

Pour les enfants on privilégiera l’homéopathie et les eaux florales, les huiles essentielles seront quant à elles utilisées sur les conseils de votre naturopathe.

 Je vous souhaite un bel hiver à tous !!

Et n’hésitez pas à partager vos astuces santé dans les commentaires ci-dessous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juliecoignet 3930 partages Voir son profil
Voir son blog