Magazine Culture

Critiques Séries : Emerald City. Saison 1. Pilot & Episode 2.

Publié le 10 janvier 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Emerald City // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Episode 2.


Créer une relecture du Magicien d’Oz n’était certainement pas ce qu’il y a de plus simple mais Emerald City ne fonctionne pas toujours malheureusement. Dans ces deux premiers épisodes, la série nous présente un monde, particulièrement beau et travaillé. Au départ, NBC avait commandé Emerald City puis avait décidé de ne plus la commander avant de revenir sur ses dires et d’en faire l’une des nouveautés de sa mi-saison. L’histoire d’Oz, créée par K. Frank Baum, n’est pas simple à réadapter à sa sauce, notamment car cet univers est si particulier qu’il ne peut qu’être difficilement copié. Si par moment, Emerald City a quelques moments de génie, la série a malgré tout beaucoup de mal à surprendre constamment. Dans ce premier épisode on retrouve donc tout un tas de défauts qui empêchent de réellement se laisser prendre par le tout et c’est bien dommage. Créée par Matthew Arnold (Siberia) et John Friedman (Terminator les chroniques de Sarah Connor), Emerald City combine l’univers des deux créateurs afin d’en faire quelque chose et de se rapprocher au plus près du Oz original. Celui que l’on connaît et qui s’impose encore aujourd’hui comme une histoire culte. Après tout, qui n’a jamais vu Oz ou au moins entendu parler d’Oz.

Après avoir été emportée par une tornade, Dorothy Gale se retrouve dans un monde mystique où se déroule une guerre épique et sanglante pour le contrôle du pays. Là-bas, Dorothy va découvrir sa vraie destinée et qu'aucun pays ne ressemble à Oz

Ce qui est dommage dans Emerald City c’est que la série s’enfonce rapidement dans une mécanique huilée mais pas spécialement appréciable suivant une réimagination de l’univers du Magicien d’Oz (et ses suites abondantes) tout en tombant proche de la parodie. Tout commence avec le personnage de Dorothy Gale incarné par Adria Arjona. Cette actrice, que je ne connaissais pas vraiment, a bien du mal à porter Emerald City sur ses épaules. Après tout le personnage de Dorothy est sûrement le plus important de toute l’histoire ici et malheureusement on ne peut pas dire que la série ait trouvé une jeune femme intéressante pour l’incarner. Elle reste distrayante mais ne porte pas de charisme suffisamment fort pour donner envie de s’impliquer dans son aventure. La seule chose côté casting qui m’ait plu pour le moment c’est le merveille Magicien d’Oz incarné par Vincent d’Onofrio (Daredevil). Ce dernier est parfait sous les traits de ce personnage mythique. C’est la seule chose que j’ai véritablement envie de retenir alors que Emerald City ressemble par moment à une belle production qui n’aurait jamais réussi à avoir le casting qu’elle voulait. Cela a sûrement permis de faire des économies qui ont été réinjectées dans les décors et dans les effets spéciaux. De ce point de vue là, nous sommes dans une assez belle série, fort heureusement.

Note : 4.5/10. En bref, des prémices qui ne sont pas toujours à la hauteur des attentes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte