Magazine Cyclisme

32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !

Publié le 11 janvier 2017 par Marathonien67
32. Britzinger Sylvesterlauf
POUR FINIR L'ANNÉE DU BON PIED !
 
Mon année 2016 avait démarré baskets aux pieds, et bien c'est comme ça qu'elle s'est terminée. Ce samedi 31 décembre, ma moitié et moi avons mis le cap sur l'Allemagne toute proche pour avaler une dose d'efforts quelques heures avant de réveillonner. Pas question de fęter la Saint-Sylvestre sans avoir sué sang et eau. Une java digne de ce nom, ça se mérite. Je vais vous dire le fond de ma pensée: Avant de songer ŕ s'en mettre plein la panse, il faut d'abord penser ŕ se dépenser. Anticiper les bonnes résolutions, c'est mieux que de les appliquer ŕ moitié. Nous voilŕ donc partis pour un Ť 10km ť vallonné ŕ souhait. Objectif : Finir l'année du bon pied !
 
32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !
La blancheur de l'hiver nous fait du pied et la bise donne de grands coups de fouet sur nos mollets
Samedi 31 décembre. C'est dans le froid glacial que nous taillons la route en écoutant le dernier album de Shurik'N et en regardant défiler le paysage blanchi par le gel. La petite commune de Britzingen, oů nous nous rendons, est située dans le Bade-Wurtemberg, juste ŕ côté de Müllheim. Vu que nous avons déjŕ participé ŕ quelques courses dans le secteur, nous n'avons aucun souci pour trouver l'endroit, et au bout d'une heure de route, nous arrivons ŕ bon port.
Une fois arrivés sur place, malgré la foule nombreuse massée aux abords du départ, nous n'avons aucun mal ŕ trouver une place de parking et nous récupérons nos dossards dans la salle des fętes du village. Heureusement que j'ai pris la peine de nous inscrire suffisamment tôt, parce que le 15 décembre, soit deux semaines avant le départ, les inscriptions étaient déjŕ closes, le quota de 1 000 coureurs étant atteint. L'épreuve a, malgré le froid intense, enregistré un nouveau record de participation. Je trouve ça chouette que męme un 31 décembre, les gens soient si motivés ŕ courir.  
Ť 14 juillet ou 01 mai ou 31 décembre ť, peu importe la date. La course ŕ pied, c'est comme le bâton de berger, il n'y a pas d'heure pour en manger. Pour finir l'année en beauté, rien de tel qu'une bonne virée.
C'est ŕ 13h30 précise que le coup de pistolet est tiré. Au-dessus de nous, le ciel gris, et le thermomčtre affiche -4 degrés. Comme c'est souvent le cas en Allemagne, la course démarre sur les chapeaux de roues. Les premiers hectomčtres du circuit, légčrement descendants, n'encouragent pas ŕ la retenue et le groupe de tęte fort de sept coureurs atteint le 1er km en 2'52...
Une fois le tour de chauffe effectué et les présentations faites, Omar Tareq (TUS Lorrach Stetten) place une accélération percutante et s'en va seul sans que personne ne cherche ŕ lui emboîter le pas. Il ne sera jamais rejoint et franchira la ligne d'arrivée en vainqueur aprčs avoir finit second des deux derničres éditions - comme quoi persévérance finit toujours par payer !   
Derričre l'homme de tęte, nous sommes plusieurs ŕ nous disputer les places d'honneur. Tenant absolument ŕ finir l'année sur une bonne note, je prends l'initiative de mener la chasse et en insistant, je finis par me défaire de la meute qui colle ŕ mes basques. Je laisse Victor Larisch, Julian Kern, Robert Krinke et deux jeunes juniors éthiopiens pas encore műrs batailler pour la 3e place. Mes compagnons de route connaîtront fortunes diverses. Certains exploseront en vol tandis que d'autres tireront leur épingle du jeu. 
32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !
Le final est ahurissant, il faut grimper un interminable mur pour rejoindre la ligne d'arrivée et ainsi toucher du doigt la délivrance
 
 
Ŕ partir de la mi-course, les grosses difficultés pointent le bout de leurs nez. Les bosses sont légion et le terrain parfois glissant dans le vignoble. Certains chemins que nous empruntons sont recouverts par une couche de gel persistante. En plus de cela, un vent gęnant s'est invité au bal. Je fais l'effort pour contenir le retour de mes poursuivants qui se suivent en file indienne avec Victor Larisch (SV Waldkirch) en chef de file.

Ce dernier semble faire le forcing pour tenter de me rejoindre mais j'en ai encore sous la semelle au cas oů il se pointerait. Par contre, pour la victoire, je ne me fait plus gučre d'illusions. Omar Tareq ayant pris trop d'avance dans la premičre partie de course, je ne pourrais plus aller chercher. Inutile de gaspiller de l'énergie dans le vent, il faut garder quelques cartouches pour le réveillon de ce soir ! Un repas copieux et une soirée dansante nous attendent ma moitié et moi.

Le final de l'épreuve est ahurissant, pour gagner l'arche d'arrivée, il faut grimper un mur interminable (long de 300m avec du 15% d'inclinaison). Dans le froid glacial, je me mets minable. Mon visage est congelé, mes jambes sont en feu et j'ai le cardio au taquet. Heureusement pour m'aider ŕ franchir cet obstacle de taille, je peux compter sur les encouragements chaleureux de la foule massée des deux côtés de la chaussée. Sacré moment ! On se serait presque cru sur une étape alpine au tour de France, c'était de la folie.


Je voulais finir l'année sur un podium, et  bien l'objectif est atteint avec cette deuxičme place (ŕ 34'' de la gagne) qui vient clore une année riche sur le plan sportif. J'espčre que le millésime 2017 m'apportera autant de satisfaction !
Voilŕ, la course est terminée et l'année lui emboîte doucement le pas. Ŕ présent, je peux, nous pouvons, penser ŕ festoyer comme il se doit. Comme ŕ chaque changement de calendrier, je vais me mettre sur mon 31 en attendant le premier.
 
32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !
32. Britzinger Sylvesterlauf: POUR FINIR L’ANNÉE DU BON PIED !

La place Kléber avec son grand sapin et sa fresque dédiée ŕ la St Sylvestre
Les trois réveillons précédents, nous les avions vécu ŕ Zurich avec une paire de baskets aux pieds. Cette fois, nous avons fęté l'arrivée de la nouvelle année dans notre chčre ville de Strasbourg, d'abord assis ŕ la table d'un bon restaurant, puis debout sur la piste de danse d'un bar branché. Boule ŕ facettes, champagne et n˝ud de papillon, les douze coups de minuit c'est toujours un moment rempli d'émotions. Surtout quand on le vit avec un ętre cher ! Il faut savoir profiter des instants uniques comme ceux lŕ, parce que le temps passe vite, trčs vite, trop vite męme.

Et, on ne sait jamais de quoi demain sera fait...


L'avantage quand on court c'est que le temps dure longtemps. Les secondes s'allongent, elles mettent un temps fou ŕ passer quand on allonge la foulée.
Bonne et heureuse année ŕ tous !
 

32. Britzinger Silvesterlauf Zieleinlaufliste 1. Omar Tareq TuS Lörrach-Stetten 32:41 2. Samir Baala Coachingbaala 33:15 3. Victor Larisch SV Waldkirch 33:29 4. Bruno Schumi LG Brandenkopf 33:56 5. Julian Kern Team Sport Drescher 34:08 6. Robert Krinke TV Tiengen 34:16 7. Balthasar Larisch SV Waldkirch 34:33 8. Raffael Schaffrik SV Waldkirch 34:35 9. Kai Zähringer TV Britzingen 34:36 10. Yemane Gebrezgher 34:39 

Tous les jours tu te lčves et c'est reparti 
Chaque fois la męme course le męme circuit 
https://www.dailymotion.com/video/x557oq0

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marathonien67 125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines