Magazine Science & vie

327 – dis-moi ce que tu crois je te dirais ce que tu vois

Publié le 10 mars 2017 par Jeanjacques

L’ARTICLE

Les éléments constitutifs de la vie ont été trouvés sur une étoile naine blanche «polluée» à 200 années-lumière de distance. Une collaboration entre l'Observatoire européen du Sud, l'Université de Californie, Los Angeles et l'Université de Montréal étudiait l'étoile WD-1425 + 540 lorsqu'ils  ont observé la présence  de l'azote, carbone et oxygène. C'est la première fois que l'azote a été détecté en dehors du système solaire. Typiquement, tous les éléments lourds présents au sein des naines blanches ne sont pas observables parce que leur forte attraction gravitationnelle attire ces éléments dans leurs intérieurs. Siyi Xu et ses collègues attribuent donc la pollution de WD 1425 + 540 à une destruction relativement récente d'un objet extérieur  semblable à la ceinture de Kuiper. La ceinture de Kuiper est un anneau de débris, passé l'orbite de Neptune ,qui entoure le système solaire (…). La planète a été déchirée par les champs gravitationnels forts de l'étoile et les restes sont rentrés dans son orbite  per des spirales  expliquant  l'introduction des éléments lourds. Les chercheurs croient que l'événement s'est produit dans les 100 000 dernières années et  c'est pourquoi ils ont pu  en observer les suites. (…)

Source : Physique ,mécanique quantique , cosmologie,énergétique , etc avec O.HARTMANSHENN

COMMENTAIRES

Nous avons déjà signalé le rôle que jouent les explosions d’astres dans l’astrophysique contemporaine qui font de l’univers un 14 juillet permanent. La raison est à rechercher du côté de la théorie qui ne parvient pas à expliquer la fabrication des éléments lourds qui exige de très hautes températures. Celles-ci sont donc obtenues lors d’une explosion : CQFD. Il n’y a donc qu’une explication et une seule à la présence des éléments lourds qui ne sauraient être engendrés autrement. En effet, une naine blanche étant une étoile en fin de vie, elle aura fabriqué ses éléments lourds en dernier mais sa densité interdira leur expulsion dans l’espace.

Aussi, « Siyi Xu et ses collègues attribuent donc la pollution de WD 1425 + 540 à une destruction relativement récente d'un objet extérieur  semblable à la ceinture de Kuiper. ». Ces astrophysiciens appliquent sans vergogne l’adage selon lequel « Dis-moi ce que tu crois je te dirais ce que tu vois  ». Comme la théorie standard interdit la production en cours de vie des éléments lourds dans la jeunesse de l’étoile, ceux-ci ne peuvent provenir que d’un phénomène extérieur à cet astre. Ici, l’interprétation est tributaire d’un cadre théorique préalable à partir duquel on explique «  tout naturellement » les observations.

Il est bien certain que si on change ce cadre, nous aboutissons à une toute autre compréhension. Si, comme nous le suggérons dans notre nouvelle théorie, les étoiles fabriquent dans leur jeunesse tous leurs éléments lourds, si nous inversion la procédure de la genèse stellaire, alors, il est normal que nous trouvions ces éléments aux alentours d’une étoile naine blanche très chaude.

Nous avons déjà longuement développé les axes d’une nouvelle cosmogénèse et nous n’y reviendrons pas. Ce qu’il faut retenir, c’est que devant un même fait d’observation, plusieurs interprétations sont possibles et nous ne devons pas prendre pour argent comptant celles qui sont issues d’un seul modèle théorique qui domine  l’astrophysique contemporaine.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanjacques 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine