Magazine Bons plans

L'allemand pour les (moins) nuls: l'alphabet gothique

Publié le 10 mars 2017 par Luclebelge
Voici comment on apprenait l'alphabet gothique dans un cours d'allemand sans professeur de la fin du 19e siècle (cliquer sur les photos du texte pour agrandir la page). C'est particulièrement intéressant d'assimiler cette écriture pour lire des textes imprimés du 19e et du début du 20e siècle. Nous avons photographié les quelques pages des Éléments de langue allemande  à l'usage des personnes qui ne peuvent suivre les cours d'un professeur, un manuel que M. Ch.Feuillé  a publié en 1891 à la Librairie des publications modernes à Paris. 
Les Allemands parlent d’écriture « brisée » (gebrochene Schrift ou Fraktur) car les arrondis sont brisés, évoquant les arcs de l’architecture gothique. Les caractères gothiques ont longtemps été en concurrence avec les caractères dits « latins » ou « romains », notamment en Allemagne, où le débat (appelé querelle Antiqua-Fraktur) occupa tout le 19e siècle et la première moitié du 20e.
Heureusement pour nous, les caractères latins ont triomphé.

Extrait du manuel de Ch. Feuillé

L'allemand pour les (moins) nuls: l'alphabet gothique L'allemand pour les (moins) nuls: l'alphabet gothique
L'allemand pour les (moins) nuls: l'alphabet gothique

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luclebelge 24292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte