Magazine Culture

Happy Ending - Victoria Van Tiem

Par Nyxshadow @Lectures_Nyx
Happy Ending - Victoria Van Tiem
Quatrième de Couverture :
La vie, c'est pas une comédie romantique.
Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :Voici l'accroche proposé par l'éditeur français :
"Le roman parfait pour toutes les fans de comédie romantique. Préparez-vous un bol de pop-corn, installez-vous dans votre canapé et laissez-vous emporter par cette délicieuse – et hilarante – romance."
"Un roman pétillant qui nous fait revivre toutes les scènes cultes des comédies romantiques emblématiques. A consommer sans modération !"

En effet, l'auteur joue entièrement sur ce côté "comédie romantique au cinéma" tant dans son intrigue que dans son ambiance et ses références.
Kensington a un âme d'artiste et a trouvé un emploi qui lui permet d'exprimé un peu cette créativité - même si ce n'est pas son rêve d'université. Elle travaille dans une agence de design avec son fiancé et deux copines (ils ne sont pas seuls hein, c'est pour poser les choses). Son fiancé est "parfait" parfaitement lisse en apparence, faisant ce qu'il faut quand il le faut et surtout, il plaît à sa famille. Jusqu'au retour de L'ex...
J'ai beaucoup pesté sur ce roman. Parce que Kensington est un paillasson. Je m'explique, sa famille est à devenir cinglé. Son père et son frère n'en n'ont rien à faire d'elle, et sa mère est obnubilée par sa parfaite belle-fille à tel point que Kensington passe toujours en dernier, quand sa mère daigne s'intéresser à elle. Les rares interactions qui nous sont présentées dans le livre m'ont fait grincer des dents !
Le fiancé est aussi plat qu'il est parfait sur le papier. Shane est une caricature d'homme à faire tombe l'héroïne - fait totalement voulu et assumer par l'auteur - mais n'a du coup pas tellement de personnalité.
Les seuls personnages un tant soit peu développer autour de Kensington sont ses deux collègues féminines. L'une est adorables l'autre est une garce... et encore je pèse mes mots. Je veux dire, le lecteur s'en rend compte immédiatement, quand il va falloir le roman entier à l'héroïne pour réagir.
Côté intrigue, ce qui plait dans ce roman c'est vraiment ce côté "comédie romantique". Kensington en est fan, elle veut l'amour "comme au cinéma" et fait souvent des références à des films qui sont des classiques du genre. Shane, lui, veut cette flamme et dans le cadre de son projet confié à l'agence de l'héroïne, il va lui faire revivre certaines scènes.
Le lecteur ne pourra alors que s'amuser de toutes ses références qui ne se cachent pas et offre une petite plongée dans le monde du cinéma.
En revanche, côté intrigue, c'est une tout autre ambiance. Car en dehors de son travail, la vie de Kensington est un chantier. Tous les personnages se comportent comme des raclures avec elle (sauf Ellie-Belle son allié et Shane qui survient plus tard).
On ne fait qu'attendre le moment où elle va se réveiller et tous les envoyer promener. Même M. Parfait est à jeter !
C'est tout à fait le genre de roman à lire avec des amis pour critiquer tout son soûl !
La fin est un peu rapide et certains aspects me frustrent car j'ai eu la sensation de deux questions en suspens. J'aurai aimé avoir le fin mot de l'histoire à propos de l'argent ou qu'elle rentre dans le lard de sa mère.
Ren est aussi un peu rapide à "retourner sa veste". J'ai eu la sensation que l'auteur avait coupé une partie de son roman ce qui aurait aidé à mieux accepter sa personnalité qui n'est, au fond, pas si hostile à sa belle-sœur.
Au final, c'est une comédie romantique dans les règles de l'art, qui nous fera hurler, rire, pleurer (enfin peut-être). Amusant, distrayant, les fans de ces films sont presque obligés de lire ce roman pour retrouver cette ambiance :)
Infos :Autres Couvertures :Happy Ending - Victoria Van TiemHappy Ending - Victoria Van TiemHappy Ending - Victoria Van TiemHappy Ending - Victoria Van TiemHappy Ending - Victoria Van Tiem

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nyxshadow 4805 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines