Magazine Finances

La ludification s'invite au cœur de la banque

Publié le 11 mars 2017 par Patriceb @cestpasmonidee
Misys Parce que la gestion de budget constitue une corvée pour une majorité de consommateurs, les menant souvent à une négligence dangereuse pour leur bonne « santé » financière, l'idée fait progressivement son chemin d'introduire des composantes de jeu dans les outils web et mobiles des banques afin de renforcer et pérenniser leur usage.
Quelques institutions financières ont adopté de telles démarches de ludification, parfois depuis plusieurs années, mais elles sont encore rares. Avec l'annonce [PDF] par l'éditeur britannique Misys – un des grands fournisseurs mondiaux de progiciels bancaires – de l'intégration d'une solution prête à l'emploi (et néanmoins personnalisable) dans sa plate-forme de services, la tendance devrait prendre de l'ampleur. D'autant que l'approche retenue pour le développement de cette extension s'avère – étonnamment, pour un secteur accoutumé au « fait maison » – pragmatique et pleine de bon sens.
En effet, plutôt que de réinventer la roue, Misys a choisi d'établir une collaboration avec une jeune pousse australienne spécialisée, Moroku. Le produit de cette dernière, déjà utilisé par quelques établissements (dont ASB, dans son pays d'origine), est donc simplement pré-packagé dans son offre. L'enjeu n'est pas seulement pour l'éditeur d'accélérer la mise en œuvre d'une nouvelle option, il s'agit avant tout de profiter d'une expertise reconnue dans un domaine – la ludification – largement exposé aux dérives.
Moroku
Afin d'éviter ce genre de risques, les équipes de Moroku s'appuient [PDF] sur des recherches en neurosciences et en psychologie cognitive pour déterminer les meilleurs inducteurs de changement des comportements. La démarche théorique est ensuite complétée par la création de prototypes, mis entre les mains d'utilisateurs réels, de manière à valider et affiner les concepts. Le résultat est une solution offrant une variété de mécanismes ludiques parfaitement ajustés au contexte de l'argent et aux différents profils de clientèle (les attentes et les réactions au jeu n'étant pas uniformes).
Grâce à l'intégration de la technologie de la startup, les clients de Misys disposent dès maintenant d'un catalyseur d'adoption pour des services de gestion de budget peinant fréquemment à remplir leur mission auprès des consommateurs. Pour les autres banques, il restera la possibilité de s'inspirer de la méthode de l'éditeur (le recours à une entreprise tierce, qui pourra être Moroku ou une autre) ou de celle de Moroku elle-même, dans son exploration des mécanismes de jeu adaptés à l'univers des finances personnelles.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patriceb 6272 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine