Magazine Santé

ANTIBIOTIQUES : Pourquoi ils peuvent induire une prise de poids – Revue

Publié le 12 mars 2017 par Santelog @santelog

ANTIBIOTIQUES : Pourquoi ils peuvent induire une prise de poids – RevueLes antibiotiques sont associés à des effets métaboliques imprévisibles, avait révélé une très large étude internationale, et en particulier à un risque accru de diabète de type 2. La prise de poids liée aux antibiotiques a été démontrée chez la souris et liée aux changements induits dans le microbiome intestinal exposé aux antibiotiques, même à faibles doses. Des altérations semblables chez les humains sont probables : plusieurs études ont suggéré cet effet chez le petit enfant. Bref des données favorables au risque de prise de poids associé aux antibiotiques, voire à leur contribution à l'épidémie d'obésité ? Le point avec une petite revue de la littérature sur le sujet.

Les bactéries vivant naturellement dans l'intestin ou microbiote intestinal peuvent expliquer comment les antibiotiques peuvent " engraisser " l'animal et l'Homme aussi. Une étude précurseur publiée dans la revue Nature montre que de jeunes souris supplémentées par une dose faible mais régulière d'antibiotiques voient leur microbiome intestinal altéré et la composition du microbiote modifiée. Mais ce n'est pas tout, les antibiotiques ont également modifié la façon dont les bactéries métabolisent les nutriments. Les bactéries des souris ainsi traitées activent plus de gènes de transformation des glucides en acides gras à chaîne courte, et activent également les gènes liés à la conversion des lipides dans le foie. Des changements qui favorisent l'accumulation de graisse et la prise de poids.

Ce phénomène a également été documenté chez les jeunes enfants régulièrement traités, au jeune âge par antibiotiques pour des maladies orl par exemple. Une de la John Hopkins a ainsi montré que les enfants qui à 15 ans, avaient pris des antibiotiques 7 fois ou plus durant l'enfance pèsent environ 1 kilo et demi de plus que ceux qui n'en ont pas pris autant.

Microbiote vs prise de poids et obésité : Les bactéries intestinales sont bien au cœur du processus, démontre une étude publiée dans Nature Immunology, tut comme certains gènes spécifiques de prédisposition. Ici, lorsque les scientifiques privent des souris d'un gène codant pour une molécule intestinale (lymphotoxine), d'autres bactéries du microbiote viennent engloutir l'excès de graisse et les souris restent minces, même sous un régime riche en graisses. On commence tout juste à connaître les compositions bactériennes des microbiotes liés au surpoids ou à un IMC normal : ainsi, chez les personnes en surpoids, les firmicutes ont généralement le dessus sur les bactéroïdètes. Si les études fleurissent sur le rôle clé du microbiote sur le métabolisme et donc le risque de prise de poids, de diabète et d'obésité, il reste un long chemin avant d'identifier les mécanismes par lesquels certaines bactéries favorisent l'adiposité ou le métabolisme.

Et à la suite d'un traitement ? Précisons que quelques études ont suggéré une prise de poids après un cycle de traitement par antibiotique. En particulier avec la vancomycine : une équipe de l'Unité de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes a montré qu'elle pourrait engendrer une prise de poids conséquente et donc des risques cardiovasculaires significatifs. Ces résultats, publiés dans la revue PLoS ONE, portaient sur une cinquantaine de patients.

Biblio:

PLoS ONE 2009 doi:10.1371/journal.pone.0007125 Monitoring bacterial community of human gut microbiota reveals an increase in Lactobacillus in obese patients and methanogens in anorexic patients

Nature 2012 DOI: 10.1038/nature11400 Antibiotics in early life alter the murine colonic microbiome and adiposity

International Journal of Obesity 2013 doi:10.1038/ijo.2012.132 Infant antibiotic exposures and early-life body mass

European Journal of Endocrinology March 24 2015 doi: 10.1530/EJE-14-1163 The effect of past antibiotic exposure on diabetes risk

International Journal of Obesity 11 November 2014 doi:10.1038/ijo.2014.180 Prenatal exposure to antibiotics, cesarean section and risk of childhood obesity

The International Journal of Obesity 21 October 2015; doi: 10.1038/ijo.2015.218 Antibiotic use and childhood body mass index trajectory

ANTIBIOTIQUES : Pourquoi ils peuvent induire une prise de poids – Revue
Lire aussi:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine