Magazine Côté Femmes

Le mec de la salle de sport…

Publié le 12 mars 2017 par Dounia Joy @Dounia_Joy

une première approche trop vite ecartée

Je ne suis pas sûre que tu saches qui je suis. En fait, je ne sais pas si tu avais fait exprès de m’envoyer ce charme devant moi en me reconnaissant, ou si c’est un pur hasard. Toujours est-il que depuis que je t’ai vu ce jour là à la salle de sport, et reconnu en levant mes yeux après avoir cliqué sur non, j’ai regretté. Regretté de ne pas avoir accepté. Car oui, je te trouvais déjà mignon sur ta photo mais en vrai, tu es une frappe atomique ! Et puis, tu m’as l’air bien sympa pour ne rien gâcher.

Et puis, je t’ai oublié. On ne se croisait pas assez souvent à la salle de sport. Nous n’avions sûrement pas les mêmes horaires pour y aller. Et un jour, au détour d’une promenade, mes yeux s’arrêtent sur un taxi garé sur une place. Là, je ne sais pas pourquoi je m’arrête pour regarder la photo du chauffeur sur le pare-brise. Puis, je te reconnais. Alors, je souris mais je ne pense même pas à regarder ton nom.

Le mec de la salle de sport…

les investigations pour te retrouver

Du coup, je me reconnecte sur mon compte Adopte pour te chercher… Je te retrouve mais ça fait plusieurs mois que tu ne t’es pas connecté. Tout ce que je sais de toi, c’est ton surnom et ton métier. Et puis, il y a ce mec avec qui tu traînes à la salle de sport. Il me dit quelque chose, c’est sûr, on a été dans la même classe au collège ou au lycée. Après quelques recherches dans ma mémoire, je retrouve son nom. Je le trouve sur Facebook et consulte ses amis…

C’est comme ça que je t’ai trouvé. A présent, je connais ton métier, ton prénom et ton nom… Je te croise un jour en allant à la piscine, tu ressors de la boucherie et je m’arrête pour te laisser traverser la rue. Tu ne me remarques pas, en même temps, personne ne regarde vraiment la personne qui conduit quand on te laisse passer à un passage piéton. Tu ne me vois pas sourire comme une dingue dans la voiture, contente de t’avoir vu…

Le mec de la salle de sport…

Mais, tu ne te connectais plus sur Adopte, alors je me suis dit que peut-être, tu avais trouvé ta moitié. Mais l’autre jour, en me reconnectant, et en te cherchant en mode « Ninja », le mode ou tu peux cacher ta visite quand tu checkes sur un profil, je t’ai vu en ligne… Avais-tu reçu un mail comme quoi, tu avais eu ma visite, la fois où je te cherchais pour connaître ton pseudo ?… M’as tu reconnu ? Suis-je pour toi, la fille de la salle de sport ?

l’envie d’être pour toi ce que tu es pour moi

Toujours est-il que chaque jour, je vérifie si tu as visité ma page, depuis deux jours. Et non, à moins que comme moi, tu ne l’ai fait en Ninja. Je rêve secrètement que tu me renvoies un charme, que je ne manquerai pas d’accepter cette fois… Car même si j’ai peur de la rencontre, peur du moment où tu te rendrais compte que je suis sans doute plus jolie en photo qu’en vrai (même si j’ai rajouté sur le site une photo récente où je porte mes lunettes), que je ne sois pas à la hauteur de tes espérances et que ma véritable timidité me bloque, j’ai envie de tenter.

Le mec de la salle de sport…

Pour toi, j’ai envie d’essayer du moins. Essayer de dépasser ces peurs… Ça fait plusieurs jours où je m’endors en pensant à toi et où je me lève en pensant à toi. Cela faisait tellement longtemps que ça ne m’était plus arrivé… Je ne me souvenais même plus ce que ça faisait. Sourire pour un rien… Penser à la personne… Faire des détours pour passer devant chez toi et essayer de te croiser…

Je ne sais pas si tu sais qui je suis. Si je suis pour toi la fille de la salle de sport. Et si tu te souviens même m’avoir envoyé ce charme… En attendant, j’ai même testé la compatibilité de nos prénoms, même si je sais que c’est débile. Mais je deviens débile, quand je suis piquée… Et toi, tu me fais un truc… Je ne dirais pas que je suis amoureuse de toi, je ne te connais même pas. Mais je suis grave charmée… Alors pourquoi je n’avais pas accepté ton charme ? Je ne voulais pas avoir à refuser de te rencontrer… J’ai eu peur qu’avec toi, l’envie soit plus forte que la peur…

Le mec de la salle de sport…

toujours la peur et ces questionnements sans fin…

Mais même si l’envie est forte, la peur sera toujours là. Car, je peux décevoir tous les autres mecs sur ce site en refusant la rencontre même quand le feeling passe bien à discuter. Avec toi, je ne voulais pas faire ça… Est-ce que ça aurait fonctionné ? T’aurais-je rencontré ? Nous nous serions nous rendu compte que nous allions à la même salle de sport ? Aurions-nous commencé à discuter là-bas ? Serions-nous sorti ensemble ?

Un tas de questions qui me taraudent… Ce n’est peut-être pas trop tard, je me dis qu’en allant plusieurs fois sur ton profil, tu revisiteras peut-être le mien, et me renverra peut-être un charme… Je t’assure que je ne manquerai pas d’accepter cette fois… Je ne sais pas si je serais prête à te dire oui pour te rencontrer, mais j’ai envie de discuter avec toi dans un premier temps… Histoire de voir si intellectuellement tu me plais autant que physiquement… Je vais à la salle dans l’après-midi, si je te croise, c’est un signe non ?!

Le mec de la salle de sport…

L’article Le mec de la salle de sport… est apparu en premier sur Dans la tête de Dounia-Joy.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dounia Joy 1404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine