Magazine High tech

J’ai opté pour le « moins mais mieux »

Publié le 13 mars 2017 par Julia @dj0uli0u

Depuis que le contenu de mon frigo et de mon dressing ne dépendent plus que de mon travail (comprenez depuis que je suis Freelance, en gros) j’ai appris à faire du tri, à tous les niveaux. J’ai compris qu’en voulant tout faire, je ferai tout mal. J’ai compris qu’en acceptant tous les projets/contrats qu’on me proposais, j’allais m’y perdre. J’ai compris qu’en restant proche de personnes mal intentionnées ou toxiques, j’allais me décourager. Alors j’ai fais place au mieux. Et tu devrais faire la même chose. 

Faire un constat et trier

Concrètement, où faut-il faire du tri et comment ?

dans ta to do list : lorsque tu as une do to qui fait deux fois ta taille, il est déjà important de se poser les bonnes questions. Pourquoi en es-tu arrivé(e) là ? Une liste qui n’en fini plus va te polluer le cerveau, et tu auras la sensation de ne jamais avoir terminé ta journée ou ta semaine. C’est terriblement frustrant !

✔️ Comment faire le tri ? Je fais bien la différence entre une tâche que je n’ai pas envie de faire parce qu’elle est pénible mais indispensable, et une tâche que je n’ai pas envie de faire car au fond de moi je sais qu’elle ne mène à rien et qu’en plus de ça elle me fatigue d’avance. Alors pour toutes les tâches qui font partie de cette seconde catégorie : je supprime !

dans tes projets : franchement, c’est top d’avoir des projets (ce n’est certainement pas moi qui vais te dire le contraire tu t’en doute). Mais en avoir trop, c’est le meilleur moyen de ne rien faire avancer. Même si tu as une organisation millimétrée, ce trop grand nombre de projets va tuer ton efficacité et va te ralentir. Rien de tel pour se décourager…

✔️ Comment faire le tri ? Lorsque l’on me propose un projet ou que l’on me demande un devis sur une mission précise je me dis systématiquement « Julia, est-ce que ça te ferai kiffer ? ». Si la réponse est oui, alors c’est parti. Si la réponse est non, alors c’est non merci.

dans tes clients : plus tu vas avoir de clients, plus tu vas avoir de travail. Et la surcharge de travail c’est jamais bon pour la productivité et pour la qualité de ce que tu produis. En plus de ça, je suis sure que dans le lot, il y a des contrats que tu souhaiterais arrêter. Tu sais, ceux qui, au final, ne t’apportent pas tant que ça (que ce soit intellectuellement parlant mais aussi financièrement parlant).

✔️ Comment faire le tri ? Tout simplement en étant honnête avec toi même (encore une fois), un client prise de tête, un client qui paie mal (genre systématiquement avec 4 mois de retard) ou un client qui ne partage pas mes valeurs par exemple : bye-bye !

dans tes relations : au sein des personnes que tu fréquentes (ça va des amis proches aux connaissances) il y a forcément des relations toxiques, des pessimistes, des connards et des connasses qui (raye la mention inutile) te démotivent, te déstabilisent, font chuter ta confiance en toi, installent des doutes en toi pour de la merde (pardonne mon langage), ou pire te rabaissent.

✔️ Comment je fais le tri ? (ça a été le plus gros tri de toute ma vie je crois). Je pars désormais du principe que quelqu’un qui m’apporte plus de négatif que de positif dans mon quotidien ne doit pas faire partie de ma vie. Je suis devenue sélective dans mes relations, mais je sais que c’est pour mon bien et le bien de mon business. Je ne m’entoure que de personnes bienveillantes, intelligentes, sources d’inspirations, surprenantes, affectueuses, ambitieuses, généreuses… (finalement tu vois j’en accepte pas mal ahah). Les autres c’est « oui bonne continuation ».

J’ai de la plaaaace !

Alors trier tout ça ce n’est pas comme trier de vieux livres sur une étagère, ça ne prend pas une après-midi. En vrai ça prend toute une vie, étant donné qu’il faudrait le faire naturellement tout au long de notre vie professionnelle comme personnelle. Mais pour faire ce premier tri, il va te falloir plusieurs mois.
Déjà pour prendre conscience de ce qui doit dégager, et de le faire proprement. Je me vois mal dire à un client « bonjour alors voilà on arrête vous êtes chiant », ou à une connaissance « tu es ennuyeux à mourir et tu passes ton temps à me dire que ce que je fais c’est de la merde donc on s’oublie c’est bien aussi ». Ça ne prend clairement pas une demi-journée :)

Mais une fois que ce tri est fait, tu as de la plaaaaace ! « De la place », rien que de lire ces 3 mots ça soulage tu ne trouves pas ?! (ou alors ça ne fonctionne que sur moi, va savoir !). De la place pour des projets intéressants et passionnants. De la place pour des clients adorables et qui te forgent une expérience dingue. De la place pour des personnes qui en valent la peine et qui te soutiennent dans les bons comme dans les mauvais moments.

Tu veux une vie professionnelle entourée de choses positives ?
Ça ne dépend que de toi.

Ils sont prêts

Facebook

Reste connecté(e) sur Facebook !

Youtube

Viens suivre mes aventures sur Instagram !

Twitter

Prends contact sur Twitter !

Youtube

Je partage mes astuces sur YouTube !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Julia 1843 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte