Magazine Séries

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 8.

Publié le 14 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 6. Episode 8. Alt. Truth.


Homeland aime bien tuer des personnages, mais toujours de façon très intéressante. Car quand elle tue des personnages appréciés dans la série, elle le fait de façon à ce que cela soit important, ce n’est donc pas tuer pour tuer. Et c’est assez appréciable. Pour autant, la mort d’Astrid est assez différente de ce que j’avais imaginé comme mort pour un personnage de la série. Astrid c’est un peu le personnage que l’on ne savait pas être nécessaire dans la série et tout d’un coup, elle est devenue beaucoup plus intéressante. La façon dont Astrid meurt dans cet épisode n’était clairement pas la façon dont elle aurait dû partir. Ce n’est pas que j’ai un problème avec une série qui tue un personnage, juste que cela aurait dû se faire autrement. La saison 6 de Homeland commence à devenir un peu problématique sur certains points, notamment car elle donne l’impression de ne pas raconter grand chose alors qu’il y a bien des choses à raconter encore autour des personnages et de l’histoire. La mort d’Astrid est un peu cheap à mon goût, j’aurais préféré que le personnage fasse parti d’un acte narratif beaucoup plus intéressant qui se serait achevé sur sa mort. La paranoïa de Quinn est pour le moment ce qu’il y a de mieux dans cette saison d’Homeland. Etrangement, ce qui était un peu étrange au premier abord, est en train de devenir la seule histoire pertinente de la saison.

Car la série joue sur la paranoïa, une thématique qu’elle a toujours aimé par le passé. Quinn suspecte encore tout le monde autour de lui, ce qui rend forcément le truc un peu plus palpitant que l’on ne pouvait l’imaginer. La saison ne fonctionne donc pas autant que l’on ne pourrait le souhaiter. En grande partie car l’histoire iranienne de la saison n’est pas passionnante alors que les histoires de menaces nucléaires étaient les trucs palpitants de 24, la précédente série des créateurs. Au début, la saison était passionnante et différente des autres mais plus le temps passe et plus j’ai l’impression que la série est en train de s’éparpiller un peu dans tous les sens. Elle n’arrive pas à me passionner avec ce qu’elle a à raconter et c’est justement là le souci le plus important. Avec 8 épisodes dans le nez, j’espère vraiment que Homeland va parvenir à changer et faire les choses différemment. Je suis donc prêt pour le reboot que Homeland devra faire l’année prochaine si elle ne veut pas égarer tous ses téléspectateurs. Car elle est déjà en train de me perdre un peu alors que la saison semble mener nulle part. C’est dommage car je reste persuadé que Homeland a énormément de potentiel mais qu’elle ne sait jamais vraiment quoi en faire. L’espoir ne peut donc venir que de Quinn et de sa paranoïa. Même Carrie Mathison est en train de devenir un personnage quelconque.

Note : 4/10. En bref, un épisode décevant de plus pour une saison qui devient de plus en plus problématique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines