Magazine Culture

Critiques Séries : American Crime. Saison 3. Episode 1.

Publié le 14 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

American Crime // Saison 3. Episode 1. Episode One.


Depuis le début, American Crime est une bonne surprise. Les deux premières saisons ont raconté avec intelligence des histoires complètement différentes mais complémentaires. Avec cette saison 3 (qui sera composée de 8 au lieu de 10 épisodes), la série continue de surprendre et de prouver sa capacité à narrer quelque chose de fort et captivant. Je dirais même que cette saison fait mieux que les saisons précédentes, de ce que l’on peut voir dans ce premier épisode. La série se concentre sur une communauté de fermier en Caroline du Nord. La série nous raconte alors un groupe d’intrigues différentes, ce qui va sûrement aider la série. Contrairement aux saisons précédentes, cette saison préfère avoir un large spectre qui va permettre à la série et aux personnages d’avoir plus de place pour respirer. Les personnages « principaux » sont ceux de la famille Hesby, que l’on rencontre brièvement dans cet épisode car il y a énormément de personnages à introduire. Cherry Jones, TimDeKay et Dallas Roberts sont respectivement Laurie Ann, JD et Carson Hesby, une mère et ses deux fils qui sont désormais à la tête de la ferme famille alors que la santé du patriarche est en train de partir en sucette. Felicity Huffman est la femme de Roberts, Jeanette, et Janel Moloney est la soeur de Jeanette, Realyn, qui a deux jeunes filles et dont le mari vient de quitter le domicile familial.

Nous avons également Regina King qui incarne Kimara Walters, une assistante sociale dans la communauté qui tente d’avoir un bébé, Sandra Oh est Abby Tanaka, une femme tenant un refuge, Benito Martinez est Luis Salazar, un immigrant illégal qui vient Mexico. La thématique de la série est clairement l’esclavage et le trafic d’être humains. Ce n’est pas l’époque de la « Civil War », mais plutôt celle de nos années. La façon dont American Crime continue de parler de sujets forts m’impressionne car la série a une façon bien à elle de le faire, brillamment. Ce premier épisode n’entre pas dans le lard comme les deux premiers épisodes des deux saisons précédentes. C’est une occasion de nous plonger dans cet univers intelligemment, afin de nous permettre de nous imprégner un peu mieux de l’univers dans lequel les personnages vont évoluer toute la saison. La série semble également se concentre sur des crimes qui ont lieux plutôt dans l’ombre, qui sont plus difficiles à arrêter et à juger, ou même à prouver. Le côté parfois un peu plus silencieux de ce premier épisode, jouant avec le fait que l’on préfère oublier ce qui se passe afin de vivre normalement sa vie. Le casting continue de faire briller American Crime, comme lors des deux saisons précédentes et dès ce premier épisode on peut déjà dire que la série va avoir l’occasion de briller encore plus par la suite.

Je suis très curieux de voir comment toute cette introduction là va pouvoir se développer dans les prochains épisodes. Les intrigues sont très différentes les unes des autres mais il y a quelques liens malgré tout. Fort heureusement pour nous, on sait qu’à un moment ou à un autre tout va prendre sens et que l’histoire racontée cette année aura une « aura » plus globale.

Note : 9/10. En bref, un brillant point de départ.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte