Magazine Culture

Roger " Kemp " Biwandu " Three ( two girls and a boy) "

Publié le 11 mars 2017 par Assurbanipal

" Three (two girls and a boy ) "

Jazz Family

Sortie le samedi 25 mars 2017

Roger " Kemp " Biwandu: batterie

Jérôme Regard: contrebasse

Irving Acao: saxophone ténor

Invités

Vincent Bidal: piano (4)

Tutu Poane: chant (4)

Stéphane Belmondo: trompette (7)

Concerts de sortie

mardi 4 avril 2017 à 20h30 au Rocher de Palmer à Cenon (33)

samedi 8 avril 2017 à 19h30 et 21h30 au Duc des Lombards à Paris (75)

Roger Biwandu est né à Bordeaux en 1972 de parents Congolais ( du Congo Kinshasa). Enfant, il a été influencé par la musique de ses sœurs qui écoutaient du rock blanc (Police, Toto). Il a pris les baguettes dès la fin des années 70 pour ne plus les lâcher depuis jouant aussi bien dun Funk, du Jazz, de la Pop, de la musique africaine, bref toutes musiques où la batterie est indispensable.

Roger Biwandu est aussi un sportif, ancien joueur de rugby et fan du basketteur Shawn Kemp d'où son nom de scène Roger " Kemp " Biwandu.

Enfin, Roger Biwandu est père de trois enfants, 2 filles et un garçon et sort son 3e album comme leader. D'où, en toute logique, un album en trio intitulé " Three (two girls and a boy)". Les enfants sont avec lui sur la couverture de l'album mais de dos pour respecter leur vie privée. Bien vu Roger. Sur la pochette, ils posent devant un café nommé l'Apollo. Ce n'est pas la fameuse salle de Harlem à New York où triomphèrent Ella Fitzgerald et James Brown mais l'allusion est évidente.

Roger Biwandu a adopté ici une formule purement Jazz avec Jérôme Regard à la contrebasse et Irving Acao au saxophone ténor, artistes déjà louangés sur ce blog par ailleurs.

Impossible de ne pas penser à Sonny Rollins avec un pianoless trio de la sorte. Pour autant, Irving Acao est Cubain, pas New Yorkais même si les parents de Sonny Rollins sont Caribéens et si Roger Biwandu est Bordelais, c'est l'African Beat qu'il joue ici.

Ce ne sont que des compositions personnelles mais qui sonnent comme des standards sauf une chanson de Michael Jackson " Black or white " (n°4). Je préfère toujours Prince à l'auto proclamé King of Pop.

Irving Acao est chaud. Chaud, chaud, Acao! Jérôme Regard pose le sien avec bienveillance sur cette musique. Roger Biwandu fait feu de tout bois. Heureusement pour nous, il n'a pas la carrure de Shawn Kemp dit " Reignman " (2m08,117kg), un des meilleurs contreurs et dunkers de l'histoire de la NBA. Il ne joue pas en force.

Roger Biwandu est un homme fidèle. Il joue ici une nouvelle version de " For Palmer " (n°7) titre de son 2e album hommage au " Rocher de Palmer " à Cenon (33) où il apprit la batterie et où il jouera le concert de sortie de cet album mardi 4 avril 2017. Cette version il la joue avec son vieil ami Stéphane Belmondo (trompette).

Ecoutez bien l'album jusqu'au bout car après le dernier morceau et un temps de silence il y a une surprise, une madeleine sonore fort agréable ma foi.

Lectrices insatiables, lecteurs infatigables, navré de vous décevoir mais je ne dispose d'aucun enregistrement sonore ou visuel pour illustrer cette chronique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assurbanipal 2949 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines