Magazine Culture

MOVIE | Ghost In The Shell : Notre critique !

Publié le 29 mars 2017 par Addictedtoseries @AddictToSeries

MOVIE | Ghost In The Shell : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady

Une adaptation live d’un manga est toujours délicate. On se rappelle tous de l’échec total de Dragon Ball en 2009, et Death Note est également dans ce tourment assez récemment puisque Netflix s’en occupe. Ghost in the shell est probablement la meilleure adaptation live provenant d’un manga. Synopsis : Dans un futur proche, Major a été sauvée d’un accident, son âme est enfermée dans un corps synthétique. Elle découvre des secrets sur elle-même qui lui fait douter de son identité.
MOVIE | Ghost In The Shell : Notre critique !
En jugeant ce film pour ce qu’il est, sans le comparer à ses origines, est assez réussi même si le début du film est peu convaincant. Nous sommes dans un monde futuriste, et le film débute par une présentation du contexte via quelques phrases, ce qui est peu compréhensible puisque nous ne sommes pas réellement plongés dans ce monde si nous ne connaissons pas le manga d’origine. Si la première partie du film déçoit et ennuie, on s’adapte finalement au contexte et on entre assez facilement dans l’histoire principale. Notamment grâce à une immersion totale dans ce monde : nous sommes dans le futur, avec des technologies sophistiquées, et c’est ce qu’on voit du début à la fin. A aucun moment on sort de cet univers, et c’est ce qui rend le film très immersif malgré ses quelques défauts. Un des défauts étant le fait de ne pas assez approfondir ce monde : on aurait aimé découvrir des objets, des personnages, plus de choses sur ce monde amélioré. On a vraiment l’impression d’être dans un manga, que ce soit au niveau de l’histoire ou du rendu visuel, et c’est la première fois qu’on a l’impression de voir un film qui ne prétend pas être au dessus de son manga.
MOVIE | Ghost In The Shell : Notre critique !
Les scènes d’actions sont intéressantes, mais manquent de violence : le sang est inexistant, les coups semblent êtres faibles et pourtant les ennemis en souffrent. Mais les chorégraphies et le côté cyber des combats rendent l’action plus originale. Quant à Scarlett Johansson, ce n’est pas la première fois qu’elle incarne ce genre de personnage : après l’intelligence artificielle dans Her, Lucy dans le film de Luc Besson sur les capacités maximales du cerveau, elle joue cette fois ce personnage de Major qui a été programmé afin de remplir ses missions. Il y a une véritable question sur l’identité personnelle, l’existentialisme, et les dangers de la technologie dans un futur proche. Visuellement, les couleurs sont très agréables malgré les décors sombres (notamment grâce au violet) et la composition est basée sur l’arrière plan, très souvent  un très bon cadre pour les personnages. Note : 7/10. En bref, Ghost in the shell parvient à reproduire à merveille une immersion totale dans un monde futuriste, tout en apposant une histoire captivante malgré un personnage assez neutre incarné par Scarlett Johansson. Bande-annonce : 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 97455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte