Magazine Séries

Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 1. Episode 13.

Publié le 30 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Designated Survivor // Saison 1. Episode 13. Backfire.


Avec l’épisode précédent, Designated Survivor avait réussi à tempérer intelligemment les choses en restant réaliste et surtout en se concentrant sur quelque chose de plus doux, induisant la conspiration de façon diffuse, sans en faire des caisses et en tombant dans le piège de l’envie de faire du 24 nouvelle génération. Car avec Kiefer Sutherland, je pense que la tentation de faire du 24-like est grande (et par moment on est au bord de la ressemblance). Mais en tout cas, « Backfire » est un peu plus décevant que je ne m’y attendais. L’épisode n’est pas aussi bon que le précédent, ce qui est forcément dommage. Cet épisode est clairement là pour installer la seconde partie de la saison, les personnages dans de nouvelles intrigues et pour faire évoluer la saison. Il n’y a donc pas de grands changements là dedans, ce qui dans un sens n’est pas problématique mais ne permet pas de voir suffisamment loin. Si l’épisode reste classique sur tout un tas de points et qu’il ne brille pas toujours, il n’en reste pas moins sympathique malgré tout, car il parvient à placer les pions dans une nouvelle direction qui me plaît plutôt bien. Je ne m’attendais pas forcément à ce que Designated Survivor évolue dans cette direction mais je suis heureux du résultat. Après l’épisode précédent, forcément que ce n’était pas facile de garder le même intérêt ou en tout cas le même entrain, mais la série le fait intelligemment.

Elle ne cherche pas à exploser avec cet épisode, juste à nous préparer à ce qui est à venir. Le discours de Kirkman à la fin de l’épisode est un joli moment, nécessaire, qui permet de mettre en lumière aussi la place de ce dernier et ce qu’il est devenu en si peu de temps à la tête du pays. Accessoirement, nous avons le cliffangher qui lui aussi permet d’apporter de nouvelles questions alors que l’on s’approche petit à petit de la conclusion de la saison. De toute façon, une série comme Designated Survivor ne peut pas générer constamment des épisodes prêts à exploser. Ce n’est pas le but et ce n’est pas ce que je demande. Il y a des trucs comme « Backfire » qui permettent de respirer un peu et de faire les choses de la meilleure des façons. Avec des morts, des surprises, des révélations, etc. la série continue de garder le cap pour le moment. Kirkman est un peu seul au monde actuellement, notamment avec son Vice Président qui est maintenant loin de tout le monde, le Secrétaire d’Etat qui donne des infos à la presse, son Chef de cabinet qui est en vacances forcées et son CoS n’en parlons même pas. Quoi qu’il en soit, Designated Survivor continue de proposer un truc qui sans sortir beaucoup des sentiers battus me laisse la même bonne impression que Madam Secretary. Les deux série sont assez proches mais ne sont pas identiques, elles sont complémentaires.

Note : 6/10. En bref, un épisode plutôt solide.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines