Magazine Culture

Westworld (Saison 1)

Publié le 02 avril 2017 par Desmondagreen @DesmondGreen6

Aujourd'hui, review sur la série-tv dont tout le monde a parlé et parle encore, et qui est bien partie pour succéder à Game Of Thrones ! Oui, je parle bien de Westworld !
Une série intrigante et avec beaucoup de potentiel - notamment créée par Jonathan Nolan et produite par J.J. Abrams... qui a dit Person Of Interest ? 😉 - que je me devais de regarder sans trainer pour ne pas me faire spoiler d'une part ( 😀 ) mais aussi car l'envie était trop forte de découvrir le monde de Westworld 😉

Un peu d'images de ce parc d'attraction étrange.

L'histoire de Westworld n'est pas compliquée. Cela se passe dans le futur - qui semble assez proche - au sein d'un parc ayant pour thème le Far West, et peuplé d'androïdes nommés " hôtes ". Des gens fortunés - nommés invités - viennent dans ce parc pour y faire ce qu'ils veulent sans avoir peur que les hôtes ne leurs fassent du mal. Toutefois, à la suite d'une mise à jour du programme des hôtes, des bugs semblent se manifester dans leur comportement.

Cette série, produite par HBO, est basée sur les films Westworld et Futureworld datant de 1973 et 1976 (écrit et dirigé par Michael Crichton). Jonathan Nolan et J.J Abrams partaient donc avec une base et ont réussi à créer une série surprenante, mélangeant science-fiction, drame, thriller, western, action et aventure. Oui, il y a tout cela dans Westworld ! 😉

En voyant Nolan et Abrams, déjà derrière la magnifique série Person Of Interest, je ne pouvais qu'espérer du bon et c'est ce que j'ai trouvé avec cette série. Toutefois, je vais faire un article le plus vague possible pour vous garantir un " sans-spoiler " car l'histoire est impressionnante. On a droit à tant de choses dans le scénario, des personnages attachants, des histoires troublantes qui s'entremêlent, des rebondissements et retournements de situations inattendues, trahisons, complots. Très franchement j'ai été bluffé par l'histoire qui donne envie de regarder les épisodes les uns après les autres sans s'arrêter. Tout ceci pour nous emmener vers un dixième épisode final grandiose ! Vivement la saison 2 😉

Mais il n'y a pas que l'histoire qui vaut le coût dans Westworld ! Le jeu d'acteur est tout simplement génial !
Il faut savoir que l'on voit dans cette série autant d'androïdes que d'humains, si ce n'est pas plus. Sachant que c'est un parc, les attractions tombent en panne comme dans tout parc. Il faut donc les réparer et lorsque les ingénieurs récupèrent des androïdes pour faire une vérification, les acteurs incarnant les " hôtes " nous offrent un jeu époustouflant ! Lorsqu'un ingénieur ordonne - oui car les commandes sont vocales - à un androïde de se désactiver, les acteurs passent d'un aspect vivant - ou humain si vous préférez - à des expressions troublantes d'une machine sans âme. C'est-à-dire froid, sans vie, telle une marionnette. Tous les acteurs ont fait des prouesses pour passer par différentes émotions en moins d'une seconde, pour aller d'humain à machine, exactement comme si les ingénieurs avaient une télécommande pour les déconnecter et les remettre en marche. J'ai était bluffé ! L'impression de voir des robots à l'écran est réelle. Parmi ces acteurs impressionnant en " marionnettes " on retrouve Evan Rachel Wood qui interprète une Dolores Abernathy douce et sensible, Thandie Newton qui incarne Maeve Millay une maquerelle dure à cuire, ou encore James Marsden qui joue Teddy Flood le beau gosse toujours prêt à partir au secours de celle qu'il aime. Ce sont ceux qui sont le plus mis en avant, mais il y a vraiment un grand nombre d'acteurs qui incarnent ces hôtes, et tous ces acteurs réalisent de très bonnes interprétations !

Pour ce qui est des acteurs jouant des humains, le niveau est tout aussi haut. En tête de liste nous retrouvons Jeffrey Wright qui joue Bernard Lowe le chef du département de la programmation du parc, Sidse Babett Knudsen est Theresa Cullen la directrice des opérations du parc, Jimmi Simpson incarne William un nouveau visiteur du parc peu engagé par le principe et qui tente l'expérience car son futur beau-frère le traine plus ou moins dans cette attraction, et surtout on retrouve Ed Harris et Anthony Hopkins ! Deux grands noms pour interpréter deux grands personnages !

Ed Harris est l'homme en noir. Un personnage énigmatique qui semble bien connaitre le parc et il est à la recherche de quelque chose (désolé je ne peux pas en dire plus :p). Ed Harris est tout bonnement bluffant. Il donne des frissons à chaque apparition avec un charisme et une prestance qui font de lui un méchant troublant, qui ferait presque peur !

De son côté Anthony Hopkins est plus dans la retenu pour jouer Robert Ford le créateur du parc Westworld. Bien que ce soit dans la retenue, son interprétation est d'une intensité égale à toutes les prestations qu'il a pu nous offrir au cinéma. Il impressionne, semble des fois philosophique, à d'autres moment montrer du cœur, et juste après finalement n'avoir qu'une pierre où ce cœur devrait se trouver. Un personnage - comme tous les autres - plein de mystère, tout particulièrement grâce à l'interprétation sans faille d'Hopkins !

Ce qui nous plonge encore plus dans l'ambiance de cette série est la retranscription de l'univers Western ! Pour être tout de même un peu connaisseur au niveau de ce style, j'ai été frappé par la qualité de l'ambiance. Dès les premières secondes on se retrouve plongé dans l'Ouest Américain. Les fusillades, la mise en scène, les décors, les costumes, tout est fait pour que l'on se retrouve un peu nous aussi dans Westworld ! De plus, je ne peux m'empêcher de faire une comparaison entre cette série et le jeu-vidéo Red Dead Redemption sur PS3. En voyant les premiers épisodes de Westworld j'avais l'impression de regarder ce jeu en version live ! :p Tout comme le jeu, le parc offre des missions - des scénarios - proposés aux invités, et le comportement des invités peut débloquer des missions pour voir si l'on veut/peut aller plus loin dans ce Westworld. Un effort incroyable a été fait au niveau de l'ambiance qui est parfaite ! Et la bande son magnifique, tout autant que les décors, augmentent encore plus l'immersion !

Pour finir, j'ai aimé la philosophie se dégageant de cette série. L'homme peut aller loin dans la création, mais comme pour toutes choses, s'il n'y met pas de limites il y aura toujours quelqu'un pour en profiter, pour pervertir la plus belle des créations. C'est exactement ce que l'on ressent dans cette série. Lorsque l'on voit un parc comme celui-ci et que ceux qui y viennent se comporte comme des sauvages, ils ne sont là que pour profiter des femmes et tuer en toute impunité. C'est troublant et cet aspect philosophique va encore plus loin, mais pour en savoir plus vous devrez regarder le show 😉

Pour conclure, Westworld est une série étonnante !
A mes yeux c'est un sans-faute ultime ! L'histoire est parfaite - personnellement je n'ai décelé aucune incohérence particulière - et surtout captivante du début à la fin, les acteurs sont bluffants, les décors magnifiques et l'ambiance extrêmement bien retranscrite. Le mixe entre science-fiction et Western est maitrisé du début à la fin. Je ne trouve aucun défaut !
Vous allez trouver que cela fait beaucoup, mais je lui donne un 20/20 ! Oui, le maximum possible, MAIS, ce n'est que la première saison, et vu la fin, il ne faut vraiment pas qu'ils se loupent pour la suite. Ils ont un poids énorme sur leurs épaules et la saison 2 pourra perdre beaucoup de points suivant ce qu'ils en font ! Mais d'ici là on a le temps, elle n'arrivera que courant 2018 😦 Il va falloir être patient :p
, un monde à découvrir absolument de toute urgence !

Enjoy !!!
A bientôt,

D.A.G.

. Attention, il y a tout de même beaucoup de personnes nues dans cette série ! Toutefois, ce n'est pas du niveau de Game Of Thrones. Ici les acteurs sont nus du fait qu'ils jouent des hôtes et ne sont que des machines, des bouts de viandes sans intérêts qui sont transportés et contrôlés comme s'ils regardaient sous le capot d'une voiture. La nudité est très présente, sans pour autant que ce soit trop vulgaire ou choquant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Desmondagreen 45 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine